Semag : les salariés sont inquiets pour leur emploi

social
SEMAG
©J.Babel
La Société d’Economie Mixte d’Aménagement de la Guadeloupe prévoit de réduire ses effectifs pour economiser 2 millions d'euros. Une réduction de 22 Equivalent Temps Plein sur 96. Une décision soumise au « volontariat » mais qui pousse les employés à s'interroger.
 

Economiser 2 millions d’euros

C’est le 18 juin dernier, que la direction annonce la couleur : il faut « économiser 2 millions d’euros »…Une économie essentiellement par la réduction de la masse salariale, et qui devrait se faire sur la base du volontariat. L'objectif annoncé est de moins 22 équivalents temps plein sur 96 à la fin du premier trimestre 2021.
Depuis cette annonce les salariés sont inquiets...Ils ne comprennent pas les motivations d'une telle démarche.
 

Une augmentation de Capital et les premières interrogations

Avant celà, en décembre dernier le Conseil d’Administration validait la hausse conséquente du capital de la société d’économie mixte…Plus 17 millions d’euros. 1 de la Région, 1 du département, et 15 d’Action Logement. Les noces devraient être « consommées » en septembre.
Le plan de développement mise sur une évolution positive de la SEMAG, aussi sur la création d’une filiale pour la promotion. Il faudra bien des moyens pour contribuer à la performance de la machine. Selon le plan à moyen terme, 14 ETP sont prévus en embauche à compter de 2024.
La baisse des effectifs réclamée aujourd’hui, est- elle un préalable, sous forme de dégraissage, à la finalisation de l’engagement avec Action Logement ? Le collectif prévoit d’investir les prochaines années 2,5 milliards d’euros en outremers.
 

De multiples interrogations

Selon les employés, la réduction de 22 ETP ne permet pas d’économiser 2 millions d’Euros loin de là, mais surtout pourquoi réduire les coûts de fonctionnement en ciblant autant la masse salariale ? 22 ETP c’est plus de 23%.
Les frais de fonctionnement, eux, ne devraient que relativement peu diminuer, environ 10% entre 2020 et 2030.

Et puis, qui voudrait partir ? La direction a t- elle sa liste idéale de candidats ?
Pourquoi ne pas faire payer ceux qui ne sont pas à jour de leurs paiements à la SEMAG ? Il y en a pour 26 millions d’euros de créances publiques.
Pourquoi maintenir une certaine politique d’embauche ? 8 en 2018, 17 en 2019 et déjà 2 postes ouverts à la consultation en 2020.

Et puis que font les actionnaires publics de la SEMAG ? Une quinzaine de maires et présidents de collectivités…
Pour les employés, « ceux qui siègent au conseil d’administration ne connaissent pas les dossiers » et aussi « quand la direction prend son bâton de pèlerin pour venir à leur rencontre, peut- être pourraient- ils regarder au- delà et voir les enjeux humains ».
« Comprennent- ils qu’il se joue ici le sort de 22 employés ? Qu'on nous pousse vers la sortie, avant de nous remplacer ? »

Des questions qui rongent ces employés, inquiets. Ils attendent d'en savoir davantage, peut- être ce mercredi 8 juillet, où un Conseil d'administration doit avoir lieu.

 

La SEMAG

La SEMAG réalise des études, produit des logements locatifs, met en œuvre des opérations d’aménagement et gère des sites touristiques en Guadeloupe et Martinique. C’est une société d’économie mixte locale qui réunit des collectivités territoriales et des EPCI avec des partenaires financiers privés.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live