Situation sanitaire difficile dans les établissements de santé mentale

coronavirus
EPSM de Montéran
Le manque de moyens pour faire face à la crise du coronavirus est une réalité pour tous les établissements de santé et tous les soignants. Mais aujourd'hui, ceux de la santé mentale se sentent souvent encore plus oubliés que les autres et doivent faire face au quotidien à cette réalité
L'urgence de tous les jours que la pandémie du coronavirus les fait souvent passer en second plan mais leur réalité est la même que celle des autres, agravée cependant par la nature des pathologies auxquelles ils sont confrontés et de fait, à l'approche des patients dont ils ont la responsabilité. Aujourd'hui, les personnels des EPSM, les Etablissements Publics de Santé Mentale, manifestent leur angoisse face a ce manque de matériel de première nécessité, à la pénurie de masques, de gel hydro alcoolique et même de papier…
Ecoutez ce témoignage anonyme d’une infirmière en psychiatrie… dont la voix a été modifiée par soucis d’anonymat

Témoignage d'une infirmière