Sombres nuages dans le ciel social de Météo France

social
Météo-France au Raizet
Météo-France Guadeloupe au Raizet ©Guadeloupe la 1ère
Les personnels rattachés à la direction interrégionale Antilles Guyane s’inquiètent des conséquences des divers plans de transformation de l’opérateur, menés depuis près de deux décennies maintenant. La baisse continue des effectifs, -23% entre 2008 et 2020, celle du budget, 211 millions €uros en 2012 / 180 millions d'€uros en 2021 et le regroupement à marche forcée de certaines prestations, qui avait déjà conduit les agents Antilles Guyane à se mobiliser en mars 2021, ne faiblit pas, au contraire.

Sur les 2 631 agents que compte l’établissement public administratif, 11% sont basés en Outre-Mer et la baisse de plus d’un quart de ces effectif depuis 2008 n’épargne pas notre bassin. La dernière mobilisation sous bannière d’une intersyndicale CFDT, FO et Solidaires en avril 2021 était justement partie de la suppression du service de nuit au Centre Météorologique de Guyane. 3 équivalant temps plein sacrifiés sur l’hôtel de l’efficience budgétaire qui ont eu les répercutions craints par les salariés.

Une suractivité pour le centre de Martinique et des veilles assurées pour l’ensemble bassin par des agents quelques fois dépaysés. Alors que les prévisions météorologiques sont qualifiées par les instances en charge de l’évaluation des politiques publiques d’une « grande utilité collective » (1) et dont le rapport « coût bénéfice » (1)   est au minimum 3 à 8 fois supérieurs au budget annuel de Météo-France, les coups de rabot portés à l’institution sont d’autant plus incompréhensibles, selon un représentant du personnel. 

A l’heure ou le réchauffement climatique induit des phénomènes météos extrêmes, les inondations de fin avril en sont un exemple criant, notre capacité à anticiper et avertir les populations apparait plus que jamais comme essentielle comme l’a souligné le sénateur Vincent Capo-Canellas, dans son rapport paru en 2021 (2).

Une capacité malheureusement amputé selon les représentants du personnel qui rappellent qu’à l’aube de l’ouverture de la saison cyclonique le radar du Morne Chalopin au Diamant en Martinique est toujours inopérant après l’incendie de Novembre 2021. Pour cette saison cyclonique Météo France palliera à cette situation avec le concours de la BARBADE et de son radar.     

-1 www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/184000558.pdf

- 2 http://www.senat.fr/rap/r20-840/r20-84029.html#toc650

- 3 « Pour rappel La courbe de Day met en relation le temps d’anticipation des événements et la part des dommages évités. En nous appuyant sur cette courbe, et sur le temps de « prévenance » des cyclones, nous estimons que 34 % des dommages sont évités grâce à Météo-France, par rapport à une situation sans service météorologique, sans aucune information à l’avance ».