Soupçons de détournement de fonds publics au sein du secteur croisière du CTIG

justice
Siège du Comité du tourisme des îles de Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre
Siège du Comité du tourisme des îles de Guadeloupe, à Pointe-à-Pitre ©Eric Stimpfling
Un cadre du Comité du tourisme des îles de Guadeloupe est mis en cause dans une affaire de détournement de fonds publics et de recel. Une enquête préliminaire est ouverte par le Parquet de Pointe-à-Pitre. L'argent de factures réglées par le CTIG aurait fini sur le compte en banque du chef de service

Olivier Michel dirige le secteur croisière du Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe (CTIG). Il s'agit d'un secteur clé, qui a totalisé, en 2019, 203 escales de navires et plus de 338.000 passagers.

L'homme représente donc l’institution aux Seatrade, les deux grands salons internationaux qui se tiennent chaque année ; à Miami pour le premier, en Europe pour le second.

"C’était sa chasse gardée. Il gérait les réservations d’espaces et toute la logistique",  expliquent plusieurs acteurs du secteur maritime. Il utilisait également les services d’un prestataire. Les factures de ce dernier étaient ensuite réglées par le CTIG. Mais l’argent arrivait en réalité sur plusieurs comptes bancaires… d’Olivier Michel.

Le pot aux roses a été découvert voilà plusieurs mois, à l’issue de contrôles effectués par la Direction régionale des finances publics. Saisi sur article 40, le Parquet de Pointe-à-Pitre a ouvert une enquête préliminaire, pour des faits présumés de détournement de fonds publics et recel. Selon, les éléments que nous avons pu recouper, il serait question désormais de 200.000 euros détournées sur les trois dernières années, mais les investigations de la brigade financière sont loin d’être terminées.

Contacté, Olivier Michel avoue son incompréhension et qualifie sa situation d’"inexplicable". L’homme reconnaît que l’argent est bien arrivé sur un de ses comptes bancaires, mais un compte inactif dont il ne s’occupait pas. Il ajoute avoir découvert récemment les virements et assure avoir demandé à la banque de retourner l’argent.

Suspendu à titre conservatoire, depuis le 21 janvier 2022, Olivier Michel indique être convoqué au CTIG, vendredi 28 janvier, à un entretien préalable. 

Contacté, le Comité du Tourisme des îles de Guadeloupe n’a pas souhaité faire de commentaire, précisant simplement qu’il allait porter plainte, avec constitution de partie civile.