Syndicat mixte ouvert de l'eau : une structure mort-née, pour Eric Jalton

consommation
eric jalton
Le conseil communautaire de Cap Excellence s'est réuni aujourd'hui. Parmi les points à l'ordre du jour : l'eau et le syndicat mixte ouvert. Cap Excellence n'a pas signé la motion actant la création d'un syndicat mixte ouvert. Ce matin il n'est pas revenu sur sa décision et s'en est expliqué. 
Le conseil communautaire de Cap Excellence a débuté avec deux heures de retard. Dans une salle avoisinante, les élus majeurs discutaient et se coordonnaient, nous rapporte le reporter de Guadeloupe La 1ère, sur place, Eric Stimpfling. Il faut dire que l'enjeu est de taille : l'avenir du SIAEAG. 
 
47 des 48 conseillers communautaires sont présents pour ce deuxième conseil communautaire. Dominique Théophile est absent. Le premier dossier abordé est bien sûr celui de l'eau, le syndicat mixte ouvert, et l'épineuse question des dettes fournisseurs. 
Et c'est le député Olivier Serva, membre de la minorité aux conseil municipal des Abymes, qui interpelle le président de Cap Excellence sur la question la plus attendue de ce conseil communautaire : l'adhésion de Cap Excellence au syndicat mixte ouvert.
 
Mercredi, 3 EPCI, (Etablissement public de coopération intercommunale), la Région et le Département se sont réunis à l'initiative d'Eric Cornet, président de la Communauté d'agglomération de la Riviera du Levant (CARL).  Une motion actant de la création d'un syndicat mixte ouvert a été signée par la majorité des élus présents.

A l'exception de Cap Excellence et de Grand Sud Caraïbes qui était absente des débats. Eric Jalton, représenté par son conseiller spécial Christian Gatoux, a donné ordre de ne pas signer la motion proposée par le président de la CARL. La répartition des dettes fournisseurs était un préalable pour le président de Cap Excellence : chacun paie ses dettes.

C'est ce qu'il a réaffirmé ce matin. Eric Jalton n'a donc pas changé d'avis. 

Notre principe c'est que chacun paie ses dettes et qu'on crée une structure viable, un Titanic, mais quelque chose d'insubmersible. Nous estimons que si nous partons avec une syndicat mixte ouvert (...) avec toutes les dettes cumulées de toutes les opérateurs e l'eau, [alors] c'est une fusion mort-née

Eric Jalton

 
La création du syndicat mixte ouvert est d'ailleurs l'unique point sur lequel les élus étaient tombés d'accord. Pas d'accord sur la structure. Qu'adviendra t-il des salariés du Siaeag. Qu'en sera t-il des dettes? Pas de réponse pour le moment. Inquiets pour leur avenir, hier, les employés du Siaeag ont voté l'arrêt total du travail à compter de ce mardi. Un préavis de grève illimitée a été déposé.

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/salaries-du-siaeag-deposent-preavis-greve-compter-ce-mardi-855982.html
Les Outre-mer en continu
Accéder au live