publicité

La tempête Maria devient un ouragan de catégorie 1

Comme prévu, le phénomène Maria continue de s'intensifier. Il est désormais un ouragan de catégorie 1 et devrait encore progresser vers la catégorie 2 ou même 3, à l'approche de nos côtes. La Guadeloupe passera en vigilance rouge, demain, lundi, à midi, sur ordre du Préfet, Eric Maire. 

© Meteo France
© Meteo France
  • Par Yasmina Yacou
  • Publié le , mis à jour le
La tempête tropicale forte Maria est désormais un ouragan de catégorie 1, selon le "National Hurricane Center" (NHC).
 

Maria continue de s'intensifier

Selon Météo France, Maria est actuellement à 500 kilomètres de Marie-Galante. Elle devrait continuer à s'intensifier progressivement et représente désormais une menace pour les îles de l'Arc Antillais qu'elle devrait traverser dans la nuit de lundi à mardi probablement entre la Dominique et la Guadeloupe. Cette situation est suivie de très près par les Services de Météo France Antilles-Guyane.

VOIR : 
PREVISIONS METEO A 19H LE 17 SEPT 2017
De son côté, le NHC prévoit que l'ouragan Maria devrait poursuivre son renforcement et approcher la catégorie 3 en approchant les Petites Antilles lundi soir. 
L'ouragan va affecter l'ensemble de la Guadeloupe, plus particulièrement le sud Basse-Terre selon les dernières prévisions. 
Cette menace doit être prise très au sérieux car il faut s'attendre à des conditions dangereuses à l'occasion de son passage.

Le vent
Le vent se renforcera dans l'après-midi de lundi, mais l'épisode de vent le plus violent, interviendrait entre lundi en soirée et la nuit de lundi à mardi. Les parties du territoire à proximité immédiate du centre de MARIA subiraient alors des vents moyens de 150 km/h voire 180 km/h avec des rafales de l'ordre de 200 km/h. Avec l'éloignement de l'ouragan, le vent diminuera nettement en intensité au cours de la journée de mardi en s'orientant au secteur sud-est.

La mer
La mer deviendra forte dès lundi 18, au matin, puis deviendra grosse en soirée et dans la nuit avec des creux de 8 à 10 mètres, notamment sur le sud de l'archipel. Des submersions localement assez marquées sont très probables dans le petit Cul de sac marin.

La pluie
Enfin, les pluies associées à Maria semblent particulièrement abondantes et risquent de provoquer
beaucoup d'inondations. Des pluies assez continues et très fortes risquent de se produire à partir de
la fin de nuit de lundi à mardi et durer environ 24h. Des quantités d'eau dépassant 200 mm, voir 400
mm par endroits semblent vraisemblables.
 

L'Etat s'organise : alerte rouge demain à 12h

Le Préfet, Eric Maire, a tenu une conférence de presse, cet après-midi, avec les élus et les services de l'Etat, pour mieux appréhender l'arrivée de l'ouragan Maria. 
© Olivier Lancien
© Olivier Lancien

Il a annoncé que la Guadeloupe serait placée en alerte rouge, dès ce lundi à midi, pour laisser à chacun le temps de se préparer avant la mise à l’abri. Écoles, entreprises et administrations seront donc fermées, et ce jusqu'à nouvel ordre. 
VOIR :
ENTRETIEN AVEC ERIC MAIRE PREFET DE GUADELOUPE
Toujours en prévision du passage de l'ouragan, 110 sapeurs-sauveteurs de la Sécurité Civile France ont décollé de l'aéroport Paris Charles de Gaulle, ce soir, direction les Antilles. Ils viennent en renfort des 1 500 pompiers professionnels et volontaires du SDIS. 
© Sécurité civile
© Sécurité civile
De nombreuses îles de la caraïbe sont depuis plusieurs heures en alerte : les îles Vierges britanniques et américaines, Monserrat, Saint-Kitts & Nevis, Saba...

MESURES INDIVIDUELLES DE COMPORTEMENT PRÉCONISÉES PAR LA PRÉFECTURE :
VIGILANCE ORANGE CYCLONE
1 : Écouter les bulletins météo et les consignes diffusées (internet, kiosque, radio et télévision)
2 : Préparer les habitations :
1) Consolidation ;
2) Protection des ouvertures ;
3) Mise à l’abri et hors d’eau des objets personnels et documents ;
4) Organisation du stockage de nourriture et matériel divers…
5) Déconnexion des systèmes de remplissage de la citerne d’eau pluviale et protection des
réservoirs le cas échéant.
3 : Protéger les embarcations nautiques
4 : Effectuer les derniers achats pour acquérir une autonomie de plusieurs jours
5 : Faire le plein de carburant de votre véhicule
6 : Prévoir une somme d’argent liquide pour pourvoir acheter des denrées de 1ère nécessité
7 : Mettre à l’abri les stocks de marchandises et de denrées périssables dans les commerces et
mettre en sécurité les chantiers pour les entreprises (démontage des grues, installations aériennes et
échafaudage…)
8 : Mettre à l’abri les troupeaux, cheptels et animaux de ferme

Sur le même thème

  • cyclones

    Il y a 29 ans, le cyclone Hugo ravageait la Guadeloupe

    Les Guadeloupéens s'en souviennent... Et ceux qui n'étaient pas nés à cette époque en ont entendu parler... Le 16 septembre 1989, en fin de journée, les premiers effets se faisaient sentir... Dans la nuit, le cyclone Hugo frappait de plein fouet la Guadeloupe.

  • cyclones

    Isaac frappe aux portes de l'Archipel guadeloupéen

    Isaac poursuit sa route vers l’arc des Antilles. La tempête tropicale se rapproche. La trajectoire a encore changé, avec un passage un peu plus au sud. Mais les fortes pluies et les rafales de vents sont tout de même prévues pour toute cette journée.
     

  • cyclones

    Il y a 90 ans, le Cyclone de 1928

    Le 12 septembre 1928, la Guadeloupe est frappée par l’un des cyclones les plus violents de son histoire.
    Il est resté dans les mémoires sous le nom de Cyclone de 28. Son bilan est effroyable. Outre la destruction de presque tous les bâtiments, plus de 1 300 personnes ont perdu la vie.
     

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play