Tout pour savoir comment voyager avec les mesures sanitaire Covid-19 en vigueur

coronavirus
Motifs impérieux entre Guadeloupe et Martinique
©Guadeloupe La 1ère
À compter de ce lundi 2 août, les déplacements de personnes ne disposant pas d'un schéma vaccinal complet, entre la Guadeloupe et l'Hexagone devront être justifiés d'un motif impérieux.

Les chiffres épidémiques de la semaine du 19 au 25 juillet faisant état d’une très nette dégradation de la situation
épidémique en Guadeloupe, avec près de 1 072 cas positifs sur la semaine, contre 298 cas
pour la totalité de la semaine précédente, ont incité les autorités à prendre de nouvelles mesures sur le territoire. 

Depuis le lundi 12 juillet, les déplacements des passagers entre la Guadeloupe et la Martinique, âgés de onze ans et plus, qui ne présentent pas de schéma vaccinal complet, doivent être justifiés d'un motif impérieux. 
A partir de ce 2 août, ce sera également le cas entre le département et l'Hexagone. 

Quelles sont les modalités de voyage depuis et vers la Guadeloupe ?

En provenance de la France hexagonale, tout voyageur de plus de 12 ans s’engage à :

- présenter un examen biologique de dépistage virologique (test PCR) réalisé moins de 72 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la covid-19, ou un test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 de moins de 48 heures avant l’embarquement ;

- s’il ne présente pas un schéma vaccinal complet, respecter un isolement de 7 jours et réaliser un nouvel examen biologique de dépistage virologique à la suite de cet isolement.

Pour rappel, une personne vaccinée est une personne qui peut attester de la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :

  • 7 jours écoulés après la 2ème injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson&Johnson) ;
  • 2 semaines après l’injection (une seule injection nécessaire) d’un vaccin chez les personnes ayant déjà eu un antécédent de Covid-19.

Les mineurs non vaccinés peuvent circuler librement, ils n'ont pas à présenter une attestation de vaccination ou à s'auto-isoler, s'ils accompagnent leurs parents eux-mêmes vaccinés.

A partir du lundi 2 août, les passagers des vols en provenance de l'Hexagone ne disposant pas d’un schéma vaccinal complet devront justifier, pour pouvoir voyager, d’un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, d’un motif de santé relevant de l’urgence ou d’un motif professionnel ne pouvant être différé.

À destination de la France hexagonale, tout voyageur s’engage à :

- s’il ne présente pas un schéma vaccinal complet, respecter un isolement de 7 jours et réaliser un nouvel examen biologique de dépistage virologique à la suite de cet isolement.

Entre la Guadeloupe et la Martinique

Application des motifs impérieux pour les déplacements entre la Guadeloupe et la Martinique depuis le lundi 12 juillet 2021 pour les personnes non vaccinées.

Les déplacements des passagers âgés de douze ans et plus, qui ne présentent pas de schéma vaccinal complet, doivent être justifiés d'un motif impérieux :

  • d'ordre personnel ou familial,
  • de santé relevant de l'urgence,
  • professionnel ne pouvant être différé.

Depuis le samedi 17 juillet dernier, les passagers de plus de 12 ans, qui ne présentent pas un schéma vaccinal complet, doivent présenter un examen biologique de dépistage virologique (test PCR) réalisé moins de 72 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la Covid-19, ou un test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 de moins de 48 heures avant l’embarquement.

Les compagnies aériennes et maritimes contrôlent le respect de ces mesures avant l’embarquement. 

Passagers en provenance et à destination de la Guyane

En provenance de la Guyane, les déplacements des passagers âgés de douze ans et plus, qui ne présentent pas de schéma vaccinal complet, doivent être justifiés d'un motif impérieux et ne sont pas autorisées à transiter par la Guadeloupe.

Tout voyageur de 12 ans et plus qui présente un schéma vaccinal complet s’engage à :

- présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 48 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la covid-19 ou test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2.

Les déplacements des passagers âgés de douze ans et plus, qui ne présentent pas de schéma vaccinal complet, doivent être justifiés d'un motif impérieux :

  • d'ordre personnel ou familial,
  • de santé relevant de l'urgence,
  • professionnel ne pouvant être différé.

- présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 48 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la covid-19 ou test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2.

- réaliser un test à l'arrivée à l'aéroport de Guadeloupe.

- respecter une quarantaine de 10 jours, pour les personnes présentant un schéma vaccinal complet, la durée de l'isolement est réduite à 7 jours avec un nouvel examen biologique de dépistage virologique à la suite de cet isolement.

À destination de la Guyane, les déplacements des passagers qui ne présentent pas de schéma vaccinal complet restent également interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif impérieux d'ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé. Tout voyageur de 12 ans et plus s’engage à :

- présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la covid-19, ou un test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 de moins de 48 heures ;

Les passagers qui ne présentent pas de schéma vaccinal complet s'engagent à respecter un isolement de 7 jours et réaliser un nouvel examen biologique de dépistage virologique à la suite de cet isolement.

- présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la covid-19, ou un test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 de moins de 48 heures ;

Entre la Guadeloupe et Saint-Martin

- les motifs impérieux sont maintenus pour les personnes ne présentant pas un schéma vaccinal complet pour Saint-Martin ;

- pour les personnes ne présentant pas un schéma vaccinal complet pour Saint-Martin, présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la covid-19, ou un test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 de moins de 48 heures.

- respecter un isolement de 7 jours s’il ne présente pas un schéma vaccinal complet et réaliser un nouvel examen biologique de dépistage virologique à la suite de cet isolement.

A destination et en provenance de Saint Barthélemy

- les motifs impérieux sont maintenus pour les personnes ne présentant pas un schéma vaccinal complet pour Saint-Martin ;

- pour les personnes ne présentant pas un schéma vaccinal complet pour Saint-Martin, présenter un examen biologique de dépistage virologique réalisé moins de 72 heures avant l'embarquement ne concluant pas à une contamination par la covid-19, ou un test antigénique permettant la détection de la protéine N du SARS-CoV-2 de moins de 48 heures.

- respecter un isolement de 7 jours s’il ne présente pas un schéma vaccinal complet et réaliser un nouvel examen biologique de dépistage virologique à la suite de cet isolement.

Pour les passagers en provenance de Saint Barthélemy, l'engagement d'isolement de 7 jours et un test à l'issue pour les personnes non vaccinées sont nécessaires.

Autres destinations

Les liaisons entrent de nombreux pays sont à nouveau possibles, selon certaines conditions. 

Pour les pays "verts", un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures est exigé pour tous les passagers. En outre, un engagement d’isolement prophylactique de 7 jours est également demandé aux personnes ne possédant pas un schéma vaccinal complet. 
Une reprise de l’activité aérienne est effective, y compris celle de la compagnie Air Belgium qui effectue deux vols par semaine.

Les pays "verts"  sont les pays et territoires dans lesquels aucune circulation active du virus n’est observée et aucun variant préoccupant n’est recensé. Il s’agit des pays de l’espace européen : États membres de l'Union européenne ainsi que Andorre, l'Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican. S’y ajoutent l’Albanie, l'Australie, l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, la Bosnie, Brunei, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, la Jordanie, Hong-Kong, Israël, le Japon, le Kosovo, le Liban, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, la Serbie, Singapour, Taïwan, l’Ukraine, l’Union des Comores et Vanuatu.

Les pays "orange" sont les pays dans lesquels on observe une circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants. Il s’agit de tous les pays n’étant pas inclus dans les listes des pays "verts" et "rouges".

Pour les pays "orange",  un test PCR négatif de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures est exigé pour tous les passagers.
De plus, un motif impérieux, dûment justifié suivant une liste préétablie, et un engagement d’isolement prophylactique de 7 jours sont également demandés aux personnes ne possédant pas un schéma vaccinal complet.

Pour les vols régionaux, la reprise des vols entre la Guadeloupe et les îles de Sainte-Lucie, Dominique, Curaçao, Barbade, Antigua et Barbuda, République dominicaine (Saint Domingue et Punta Cana), Porto Rico (San Juan) a été mise en place.

Concernant les vols internationaux, une reprise de l’activité aérienne à partir des États-Unis (Miami) à raison de deux vols par semaine est possible.

Pour les pays "rouges" à forte circulation du virus, pas de reprise du trafic.

Ce sont les pays dans lesquels une circulation active du virus est observée avec une présence de variants préoccupants. Il s’agit des pays suivants : Afghanistan, Afrique du Sud, Argentine, Bangladesh, Brésil, Colombie, Costa-Rica, Cuba, Indonésie, Maldives, Mozambique, Namibie, Népal, Oman, Pakistan, République démocratique du Congo, Russie, Seychelles, Suriname et Tunisie.

Voyager depuis et vers l'étranger (au 31 juillet)