Le triomphe du poisson d’élevage de Pointe-Noire sur le Coronavirus

pêche
ferme aquacole Pointe Noire
©Ferme aquacole
C'est l'un des paradoxes de la pandémie et du confinement qu'elle a entrainé. La ferme aquacole de Pointe Noire a frisé le désastre. Mais précisément, en raison du confinement, elle a changé sa clientèle et son mode de commercialisation. Une décision qui s'est avérée prospère
Les cages d’élevage de la société Océan se balancent au gré de la houle à Pointe Noire. La petite société guadeloupéenne d’aquaculture a bien faillir périr noyée. Le poisson d’élevage, qu’elle vendait aux restaurants, est resté dans la cage.
Mais une idée a jailli : et si on vendait ce poisson d'élevage aux Guadeloupéens. C’est chose faite grâce au site de Océan. Les commandes peuvent désormais être passée par internet et c'est un poisson entier, écaillé, en filet qui est livré aux consommateurs.

A Pointe Noire, le poisson star c'est le loup Caraïbe.


Un poisson à la chair excellente : peu d'arrêtes, 9,Euros le kilo qund il est entier, et le poisson d'Océan, c'est l'entreprise, vous est livré dans votre quartier ou pas loin.
Ce principe a réssucité la ferme aquacole de Pointe Noire et a permis de payer ses salariés en période de crise. 
François Herman, directeur de la ferme aquacole Océan (Pointe-Noire)

François Herman, directeur de la ferme aquacole Océan (Pointe-Noire)

L'aquaculture, une activité d'avenir


Seul problème, et de taille, la mer est le domaine régalien de l'Etat et les procédures d'installation d'une ferme aquacole sont démentielles en droit français. Installer une ferme, cela prend des années de procédures administratives. Toucher une aide européenne comme les scandinaves ou les Irlandais , mais en Guadeloupe, cela peut prendre des années de lutte administrative. .
L'aquaculture est techniquement possible, écologiquement et humainement souhaitable mais administrativement, cela se termine très souvent en queue de poisson découragée.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live