UA/ Eustase Janky quitte une université plus attractive et adaptée aux besoins de nos régions

éducation
Campus de Fouillole, du Camp Jacob et de Schoelcher de l'UA, dont Eustase Janky est le président depuis 2017.
Campus de Fouillole, du Camp Jacob et de Schoelcher de l'UA, dont Eustase Janky a été le président de 2017 à 2022. ©UA -
Après 5 ans de mandature, c'est satisfait que le Pr Janky quitte la présidence de l’Université des Antilles. Elu en 2017, il aura eu à répondre à de nombreux défis.  Il aura permis à l’UA de se structurer et d'accroître son attractivité aux niveaux national et caribéen. Retour sur son mandat.

Eustase Janky restera le premier président de l’Université des Antilles (UA), anciennement Université des Antilles et de la Guyane (UAG).
A ce poste, le professeur a dû relever plusieurs défis et, son mandat arrivé à son terme, il quitte son fauteuil apaisé et satisfait du travail accompli. 

C'est dans cet état d'esprit que le Pr Janky a présidé, ce lundi 24 janvier 2022, le dernier conseil d'administration de sa mandature.

Pour rappel, cette université est la seule de France pour laquelle la loi prévoit qu'un président ne peut assumer qu'un unique mandat.

Des débuts compliqués

C’est dans un contexte de crise que le professeur Eustase Janky, gynécologue-obstétricien, prend la suite de Corinne Mencé-Caster à la tête de l’université, le 25 janvier 2017.

A l’époque, le nouveau président doit gérer le départ de la Guyane. L'UAG, en devenant UA, perdait l'un de ses piliers, ce qui obligeait la gouvernance à réorganiser les filières.

Et il y avait ce climat délétère, lié à des affaires judiciaires qui gangrénaient tout l'ensemble, tant en Guadeloupe qu'en Martinique. Par exemple, le dossier ouvert pour détournement de fonds, au sein du Centre d’étude et de recherche en économie, gestion, modélisation et informatique appliquée (CEREGMIA), a débouché sur la révocation de la fonction publique des trois professeurs du laboratoire universitaire impliqués, le 18 septembre 2018.

Des faits qui ont durablement impacté l'ambiance, les relations, les activités et, peut-être aussi l'image, de l'UA.

Aussi, l’une des premières missions de ce Guadeloupéen a été de consolider les rapports entre les Pôles et mettre le navire Université sur les flots. Pour cela, il a fallu commencer par le début, à savoir mettre en place un tableau de bord.
Eustase Janky, aidé de son équipe, tous installés au siège situé en Guadeloupe, a réorganisé l’administration de l’UA, donné un cap et tenté de pacifier les rapports, avec le pôle Martinique.

Des réalisations notables

Ce que l’on retiendra de cette mandature c’est le travail de fond, réalisé par le Président Janky, qui a consisté à placer les étudiants au cœur de l’Université.
Des actions de modernisation des outils ont été menées et une plus grande accessibilité aux services universitaires a été rendue possible.
Notons aussi le développement de services sociaux, comme l'épicerie solidaire implantée au Camp Jacob, au profit des inscrits touché par la pauvreté, dans le contexte de crise sanitaire.
Une véritable bibliothèque universitaire a vu le jour, en Martinique, doté de ressources spécifiques.
Le parc immobilier des sites de Martinique et de Guadeloupe a été rénové et consolidé, pour offrir de meilleures conditions de travail aux jeunes.

Mais, par ailleurs, pendant longtemps, la présidence du Professeur Janky a pu faire polémique, chez certains. On se souvient des rapports difficiles, avec la Martinique, ou encore des grèves menées par quelques-uns dénonçant ses méthodes.
Le fait est qu'en tant que grand bosseur, Eustase Janky est aussi un homme droit dans ses bottes, imperturbable quand il se fixe un objectif.

Aujourd’hui, on peut le dire, la sérénité est de retour, notamment parce que le président n’a pas regardé à la dépense, pour le soutien des deux pôles.
Soutien financier, mais aussi soutien à la recherche, pour en faire un atout pour nos territoires.

La gouvernance a aussi eu à adapter les pratiques de la communauté universitaire, aux conditions imposées par la crise sanitaire. Là aussi, des voix se sont élevées pour critiquer les propositions faites. Là encore, pourtant, des moyens ont été investis, pour le développement des cours en distanciel ; les amphithéâtres ont été équipés de matériel de visio-conférence et nombre d'étudiants ont été accompagnés, dans ce contexte difficile.

Enfin, l'attractivité de l'UA, tant au national que vis-à-vis de la Caraïbe, a été renforcée, via de précieux échanges avec les pays voisins

De multiples projets ont été développés et c’est un président à l’écoute, qui restera dans les mémoires.

En 5 ans, Eustase Janky a changé le visage de l’Université des Antilles, désormais résolument tournée vers le bassin caribéen et porteuse d’une offre de formation plus adaptée à nos régions.

La satisfaction d'Eustase Janky 

Eustase Janky était l'invité du journal de Christelle Théophile de 19h30, lundi 24 janvier 2022, sur Guadeloupe La 1ère. L'occasion pour lui de dresser son bilan et, il l'affirme, il en est fier et n'a aucun regret quant à ce qu'il a réalisé, avec son équipe répartie sur les deux pôle de l'UA, durant sa mandature.

Interview d'Eustase Janky - 24/01/2022 ©Guadeloupe La 1ère

Eustase Janky a été ovationné à l'issue du dernier conseil d'administration de sa mandature, ce lundi.