Un 1er novembre inédit pour des milliers de Guadeloupéens

religion
Allée cimetière Petit-Canal
©Bruno Pansiot-Villon
C'est la fête de tous les Saints, ce dimanche 1er novembre. Mais sur fond d’épidémie de Covid. La vigilance est renforcée dans les cimetières. Une vigilance marquée par des rassemblements limités.
 
C’est la Toussaint, le jour de tous les Saints, jour traditionnellement durant lequel nous honorons surtout nos défunts.
Cette année, ce moment de recueillement et de rassemblement familial, se déroule sur fond de crise sanitaire.
 

Des mesures à respecter également dans les cimetières

Si nous ne sommes pas confinés, les autorités ont appelé à ne pas relâcher la vigilance durant ce week-end prolongé, car le département est toujours en état d'alerte maximale. Que ce soit dans les cimetières ou dans les lieux de culte, le respect des mesures barrières demeure primordial pour éviter tout rebond de l’épidémie….
Pour pouvoir se rendre en toute sérénité au cimetière, il va falloir prendre connaissance des modalités d'accès imposées par la commune. A Morne-à-l'Eau, par exemple, le cimetière sera ouvert entre 7 heures et 18 heures.
Les marchands ambulants n'auront pas le droit de s'installer à moins de 200 mètres autour de ces lieux. Alors qu'aux Abymes, le cimetière sera purement et simplement fermé. A cela s'ajoutent les recommandations plus générales. Par exemple, étaler les visites aux défunts pour éviter les risques de transmission du virus, de porter le masque, de respecter une distance d'un mètre entre chaque personne, d'éviter les accolades et les embrassades et l'interdiction des rassemblements de plus de 6 personnes. Il est également recommandé d'enlever les obstacles qui gênent la circulation dans les allées. 
Des mesures qui doivent aussi s'appliquer dans les lieux de culte. Des établissements qui feront l'objet d'une surveillance renforcée suite à l'attentat de Nice, jeudi dernier. 
En plus de la Covid-19, la dengue continue de circuler. Plutôt que d'utiliser des vases où l'eau stagnante pourrait favoriser l'apparition de gîtes larvaires, il est conseillé de piquer les fleurs dans du sable mis à disposition, à l'entrée des cimetières. 
 

Une situation inédite plutôt bien acceptée

Certaines communes ont opté pour la fermeture de leur cimetière, d’autres pour une modification des horaires, afin de fluidifier le passage, et limiter les regroupements, épidémie de covid oblige. Une situation que beaucoup acceptent. Ils feront contre mauvaise fortune bon cœur. 

Micro-trottoir Toussaint réalisé par Colette Borda

 

Une Toussaint célébrée à la maison ?

Une toussaint 2020, ternie, perturbée par l’épidémie de Covid-19. Ce moment, occasion de retisser ou renforcer le lien social, va-t-il faire les frais des mesures de distanciation ? La population va s’adapter, selon le sociologue Franck Garain.