Un couple arrêté pour avoir fourni de faux documents pour justifier de leur motif impérieux

coronavirus
orly voyage janvier 2021
Lundi 18 janvier 2021, les mesures de restriction pour les voyages vers les Outre-mer n'étaient pas encore bien comprises de tous les passagers. ©Jean-Michel Mazerolle

Prêt à tout pour "profiter du sud de la France" : un couple franco-canadien a été arrêté mercredi 3 février à l'aéroport d'Orly, de retour de Pointe-à-Pitre, après avoir prétexté l'achat d'une maison à Toulon, un "motif impérieux" certes valable mais les documents fournis étaient faux.

Débarquant d'un vol en provenance de Pointe-à-Pitre, ce Français et cette Canadienne ont présenté "un acte de vente immobilière en bonne et due forme" à la police aux frontières (PAF) pour entrer sur le territoire français.
Mais, le couple qui vit à Toronto "avait des explications hésitantes", explique une source aéroportuaire.

Un faux acte notarié pour aller dans le Sud

La PAF décide alors de "pousser les recherches" et appelle l'office notarial du Var qui explique que la maison à Toulon est bien à la vente mais que la propriété est en cours d'acquisition par un autre couple.
"On a souvent des faux tests PCR mais un faux acte notarié c'est bien la première fois", confie cette source aéroportuaire. "On les comprend", ils voulaient "profiter du sud de la France", ironise cette source.
Le Français a été placé en garde à vue pour faux et usage de faux tandis que sa compagne canadienne a été placée en zone d'attente. Elle a accepté de prendre le prochain vol pour Montréal à ses frais.
Depuis le 31 décembre, tous les voyages entre la France et les pays en dehors de l'espace européen sont soumis à des "motifs impérieux" d'ordre personnel, familial, médical et professionnel bien précis.