Un diacre de la première Eglise baptiste de Port-au-Prince tué, sa femme kidnappée, par un gang armé

océan atlantique
première église baptiste de Port-au-Prince, Haïti
©DR
Deux nouvelles victimes de la violence en Haïti, qui ont bouleversé le pays. Sylner Lafaille, diacre dans la première église baptiste de Port-au-Prince a été tué, alors qu'il s'apprêtait à assister à un office, ce dimanche 26 septembre. Sa femme a, elle, été kidnappée.

Les fidèles de la première église baptiste de Port-au-Prince ont été surpris durant la prière, par des coups de feu tirés à l'entrée du temple, ce dimanche 26 septembre. 

C'est alors qu'il s'apprêtait à entrer dans l'église, que le couple a été attaqué par une bande armée, tôt dimanche 26 septembre. Le diacre, Sylner Lafaille, 60 ans, a reçu plusieurs balles alors qu'il tentait de s'opposer à l'enlèvement de son épouse, Marie Marthe Laurent Lafaille, âgée de 59 ans, indiquent les médias locaux. 
Les individus ont pu prendre la fuite, en emmenant leur victime. Son époux est, lui, décédé de ses blessures, à l'hôpital général. 

L'assaut du groupe armé a provoqué la panique au sein des fidèles venus pour le premier office, et relancer le débat sur la violence qui gangrène le pays depuis plusieurs mois. 

Cette attaque fait écho à une précédente, survenue en avril dernier. En plein service religieux filmé et diffusé sur les réseaux sociaux, 4 personnes avaient été enlevées dans la commune de Carrefour (située dans l'arrondissement de Port-au-Prince). 

Ce mardi 28 septembre, la Conférence des pasteurs haïtiens, dans un communiqué condamne cette flambée de violence et demande au gouvernement et aux autorités de mettre fin à ces actes qui sèment la terreur au sein de la population haïtienne.