Un "droit de visite" sous conditions pour les personnes en EHPAD

coronavirus
Ephad
©L. Guiolet-Oulac
L’annonce faite hier par le ministre de la santé concernant la reprise des visites des familles a pris de court les EHPAD. Pour autant, cette reprise des visites est plutôt vue comme une bonne chose
Faisant suite au champ de possibilités ouvert par le Premier Ministre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé ce dimanche la mise en place d'un "droit de visite", dès  ce lundi, dans les Ehpad et les établissements accueillant des personnes en situation de handicap. Un droit de visite "exceptionnel", qui doit cependant se faire "à la demande du résident", et ne concernera "pas plus de deux personnes [de la famille du résident] en même temps". Malgré tout, il reste toujours impossible de "toucher la personne" (...) mais un "contact visuel" est désormais possible lors de ces visites. Elles seront supervisées par les établissements eux-mêmes.
Même si elle était attendue par les familles et les pEPHAD qui ont, dés ce lundi, dû s'organiser pour les éventuelles visites des familles de leurs pensionnaires.
L’EHPAD le Paradis des Aînés au Lamentin où une partie du personnel est confiné totalement depuis plus d’un mois avec les résidents, il n'y avait rien de prévu pour une telle opportunité. 
Tout en y faisant face, l'EHPAD ne manque pas de rappeler pour autant que si les visites sont de nouveau autorisées, elles dépendent avant toute chose de la demande du résident et restent sous conditions.
©guadeloupe
Les contacts physiques restent bien évidemment prohibés car la crise sanitaire reste au coeur des préoccupations

VOIR AUSSI :
©guadeloupe
Les Outre-mer en continu
Accéder au live