Un réseau de prostitution démantelé à la Désirade

justice
Port de la Désirade
©Mikegwadadri
Un réseau international de prostitution a été demantelé à la Désirade. Le proxénète présumé est en garde à vue. 
La gendarmerie a démantelé un réseau international de prostitution à la Désirade. Une dizaine de Dominicaines, depuis le début de l'année, faisait de fréquents séjours sur l'île, pour y faire commerce de leurs charmes.
 

Une enquête de plusieurs mois

L’enquête ouverte pour proxénétisme aggravé avait en réalité démarré discrètement en début d’année avant de connaître un soudain emballement, hier matin (lundi 28 septembre), avec le débarquement sur l’île des gendarmes.
Pour l’heure, seule une personne a été placée en garde à vue pour 96 heures. Il s’agit d’un Désiradien dont l’identité n’a pas été révélée.
En revanche, plusieurs autres habitants de l’île ont également été auditionnés par les enquêteurs, car directement ou indirectement mis en cause, au travers des premiers témoignages recueillis. Certains auraient pu ainsi faciliter la venue des prostituées. Il s’agissait de jeunes femmes originaires de la République Dominicaine. D’autres n’auraient fait que consommer les prestations proposées par ces dernières.
 

L'ancien maire de la Désirade entendu

Et le nom de Jean-Claude Pioche est apparu dans le dossier. L’ancien maire de la Désirade a été entendu librement, hier matin, par les gendarmes. Ces derniers ont notamment essayé de savoir si l’ancien édile, par ailleurs, fonctionnaire de police au sein de la police de l’Air et des Frontières était au courant de ce réseau de prostitution fonctionnant sur son île. Les réponses fournies par Jean-Claude Pioche ont, semble-t-il, convaincu les gendarmes, puisqu’à ce stade de l’enquête, aucune charge n’a été retenue contre lui.
L’enquête suit son cours et d’autres auditions ou nouvelles auditions sont encore prévues, a indiqué le parquet de Pointe-à-Pitre, il y a quelques minutes.  
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live