Un réveillon a minima mais un réveillon quand même pour la famille Andy-Aglas

traditions
La table de Noël
©Guadeloupe la 1ère

Les grands rassemblements familiaux ne sont toujours pas conseillés par les autorités sanitaires. Dès lors, il faut trouver des parades pour fêter Noël sans trop prendre de risques. Exemple de la famille Andy-Aglas qui va fêter tout de même, mais en voilure réduite.

Tout est là. Les ignames, le cochon, les pois d'angole, les boissons... mais cette année, les quantités ont fortement diminué. Alors qu'elle allait jusqu'à recevoir 150 personnes à son domicile de Capesterre-Belle-Eau, cette année, seules 20 personnes profiteront du repas chez les Andy-Aglas.

Au lieu de faire vingt kilos de cochon, j'en ai fait 10. Au lieu de faire 10 kilos d'ignames, j'en ai fait cinq. J'ai tout divisé par deux car nous sommes moins nombreux. Mais j'ai quand même fait attention à qui nous invitions pour rester prudents.

Annick Andy

 

Une installation anti-covid

S'ils veulent faire vivre la tradition locale de Noël, les Andy-Aglas, ne veulent surtout pas avoir à passer au guichet du Covid19. Du coup, l'installation des tables, la circulation dans l'espace, tout a été pensé pour préserver les invités en diminuant les risques de contamination. Tout cela est contraignant, mais c'est toujours mieux que ne rien faire du tout.

 

POUR EN SAVOIR PLUS - Le reportage de Florence Péroumal et Jean-Marie Mavounzy