Un troisième suspect inculpé aux Etats-Unis pour l'assassinat du président haïtien

océan atlantique
John Joël Joseph sénateur Haïti recherché pour assassinat Jovenel Moïse
John Joël Joseph, ancien sénateur d'Haïti, recherché dans l'affaire de l'assassinat de Jovenel Moïse. ©DR
Un troisième suspect a été inculpé de complicité de meurtre en Floride pour son rôle présumé dans l'assassinat du président haïtien Jovenel Moïse en juillet dernier, a indiqué lundi le ministère américain de la Justice.

L'ex-sénateur haïtien Joseph Joel John, 51 ans, qui a comparu devant un juge de Miami lundi, a été extradé depuis la Jamaïque et est accusé d'avoir conspiré en vue du meurtre ou de l'enlèvement de Jovenel Moïse et d'avoir fourni du matériel dans ce but, selon un communiqué.

Avant lui, le militaire colombien retraité Mario Palacios et le citoyen haïtiano-chilien Rodolphe Jaar ont été inculpés par la justice américaine pour les mêmes faits après avoir été arrêtés à l'étranger et extradés vers les Etats-Unis.

Le 7 juillet 2021, un commando avait fait irruption dans la résidence privée du président haïtien Jovenel Moïse à Port-au-Prince et l'avait abattu de 12 coups de feu.

JOVENEL MOÏSE
Jovenel Moïse, lors de son investiture au Palais national, le 7 février 2017 à Port-au-Prince. ©HECTOR RETAMAL/AFP

Le droit américain est appliqué dans cette affaire car le plan a été en partie organisé sur le sol américain, en Floride, par les ressortissants américano-haïtiens.

Selon la justice américaine, le complot avait pour but initial de simplement kidnapper et détenir le président haïtien, mais il avait finalement été décidé de l'assassiner.

Mario Palacios a plaidé non-coupable des crimes qui lui sont reprochés en février.

Les trois accusés encourent la réclusion à perpétuité.

Les commanditaires et le mobile exact de l'assassinat demeurent pour l'instant inconnus du grand public.