Une brise légère redonne espoir aux professionnels du tourisme en Guadeloupe

tourisme
Des touristes aux Mamelles
©L. Gaydu
Une crise sanitaire couplée à un mouvement social. La Guadeloupe a connu des mois difficiles, ce qui a forcément impacté pendant plusieurs semaines, les entreprises et particulièrement celles du secteur du tourisme. Pourtant, un léger frémissement se fait sentir et tous veulent encore y croire

Une situation sanitaire difficile suivie d'une la fièvre sociale non moins contraignante, il n'en fallait pas plus pour voir les espoirs des professionnels du tourisme, pourtant promis à de belles envolées par tous les tours opérators et sites touristiques, s'effondrer vertigineusement. Pourtant, tous veulent encore y croire. Ils comptent vraiment sur un retour des touristes pour Noël et espèrent des jours meilleurs en 2022.

Et les choses s'annoncent plutôt bien. Dans les hôtels, la clientèle locale compense pour beaucoup toutes les annulations enregistrées au cours de la crise sociale. Mais elle n'est pas la seule à jouer l'hirondelle pour les professionnels du tourisme. Ces derniers jours, ils voient aussi arriver des touristes, essentiellement venus de l'Hexagone et qui n'avaient pas annulé leur séjour.
Et tout d'un coup, c'est toute la fillière qui retient son souffle.

Exemple au Zoo des Mamelles. A peine ses portes rouvertes le 15 décembre dernier, il a connu un vrai succès en matière de fréquentation. Mais il est encore trop tôt pour parler de véritable reprise. Et les espaces naturels du Parc National sont à nouveau fréquentés.

Voir : Le reportage de Marie-Lyne PLAISIR et Ludovic GAYDU.

©Guadeloupe