Une étude et des discussions pour favoriser le retour au pays des jeunes diplômés de la Guadeloupe

société
Alé vini
Ils veulent rentrer mais les jeunes diplômés n’ont pas accès aux offres de postes à responsabilité ici, selon une enquête de l’association Alévini. Une association qui continue d'oeuvrer pour permettre aux jeunes guadeloupéens de revenir travailler au pays
 
"Alévini" poursuit sont combat pour impulser un mouvement en faveur du retour en Guadeloupe des jeunes diplômés
Cette association de jeunes qui a été créée  en début  2019, a mené une enquête prospective sur les perspectives et les limites au retour au pays des jeunes guadeloupéens.
L’association s’est demandé pourquoi ils partaient et surtout pourquoi ils ne revenaient pas, veulent-ils revenir d’ailleurs ?
Au final, des constats et des actions qui ont donné lieu à deux discussions par web et permis aux uns et aux autres d'exprimer leur réalité sur la question
Princillia Sylvestre, la secrétaire du conseil d’administration d’Alévini Guadeloupe.

Princillia Sylvestre, la secrétaire du conseil d’administration d’Alévini Guadeloupe.

Alé vini 2


Pour voir la discussion d'Alé vini Guadeloupehttps://www.facebook.com/109512367262200/videos/775497602996734/

VOIR AUSSI : Partir, revenir et travailler en Guadeloupe
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live