Une halte spirituelle pour les motards de Guadeloupe

sports mécaniques
Bénédictions
©E-M. Golabkan
A l'initiative des "Motards du Nord Basse-Terre" les passionnés de moto se sont donnés rendez-vous ce dimanche matin à Petit-Canal pour participer à une messe dite par en leur honneur. Une occasion aussi de rappeler la vulnérabilité de ces deux-roues, sur la route…

Ils sont venus, ils étaient tous là, tous venus des quatre coins de la Guadeloupe pour répondre à ce rendez-vous qui est le leur depuis déjà cinq années. Et qu'ils fassent ou non partie des Motards du Nord, le club organisateur, pour chacun d'eux, ce n'est pas seulement un acte de foi, c'est peut-être d'abord une démarche mémorielle. Parce que chaque année, ils le savent, les motards paient un lourd tribu sur les routes guadeloupéennes. Et ça, ils ne peuvent pas l'oublier.
Gérard Virginie et Loïc Matou, motards

©Guadeloupe

 

motard à la messe
©E-M. Golabkan

Et qui mieux que le Père Päul-Antoine Bernard pour vivre avec eux cet évènement. Motard lui-même, avec le Club des motards du Nord il est à l'origine de ce rendez-vous. Cette route que les motards empruntent, c'est aussi la sienne, leurs peines et leurs joies, il les partage et cet accompagnement spirituel du dernier dimanche de janvier, il a su en faire un moment de communion entre tous les motards.

Paul-Antoine Bernard Curé de Petit Canal
 

©Guadeloupe

 

les casques à la messe
©E-M. Golabkan

Dans cette église, juste sur les marches de l'Autel, des casques rappellent que la route ne fait pas de cadeau mais que cette messe est aussi un moment de prise de conscience pour chacun, prise de conscience de tout ce qu'il faut faire pour que la route ne soit plus une faucheuse de motard. 
Cela depuis longtemps, Cécile Ladine présidente des Motards du Nord en a fait son cheval de bataille
 

©Guadeloupe

En 2021, les motards ont représenté un tiers des tués, sur 65 victimes décédées dans des accidents de la circulation… Le préfet l’a évoqué, en lançant la nouvelle campagne de sécurité routière, axée justement sur ces usagers. Une implication qui va jusqu'au coeur de ce rendez-vous des motards avec la présence d'un représentant de la DEAL au milieu des motards.
Rolin Césarin, intervenant départemental pour la sécurité routière
 

©Guadeloupe

Et comme toute messe, le rassemblement s'est terminé par une bénédiction, avant que les motards ne reprennent la route, avec peut-être l'impression d'être certes protégés mais de devoir aussi tout faire pour le rester le plus longtemps possible.