Une journée chargée pour un ministre chargé aujourd'hui de la Guadeloupe

gouvernement
Les rendez-vous se suivent et ne se ressemblent pas toujours. Depuis ce jeudi matin, Jean-François Carenco enchaine les rencontres avec les différents interlocuteurs prévus à son programme. Une journée commencée à la résidence départementale avec Guy Losbar et qui se poursuit depuis à la Sous-Préfecture.

Pas de véritable adversité pour commencer ce marathon d'entretiens. Jean-François Carenco a en face de lui un président du Département qui est avant tout venu plaider pour une nouvelle méthode de gestions des problèmes de la Guadeloupe entre sa collectivité et l'Etat, la "Co-construction". Un modèle qui repose sur le respect des prérogatives de chacun pour un résultat commun.

carenco et losbar
. ©O. Duflo

La visite  se poursuit ensuite à la sous-préfecture de Pointe-à-Pître.

C'est là où, tour à tour, vont se succéder les présidents des chambres consulaires et les organisations patronales, les organisations syndicales et celles des socioprofessionnels de la pêche, du bâtiment, de l'agriculture et du tourisme. Tous ont accepté le principe d'une telle rencontre informelle parce qu'elle est aussi pour chacun une manière de prendre date avec le ministre pour tous les autres rendez-vous qu'il se devra de formaliser avec eux pour faire avancer les dossiers qu'ils lui ont présentés. 

Maïté Hubert M'Toumo en chemin vers la Sous Préfecture
. ©O. Lancien

En cette fin de matinée, Jean-François Carenco s'apprête à aller déjeuner avec plusieurs représentants du monde de la culture et du spectacle. 

Et dans l'après midi, il rencontrera les membres de l'Observatoire des prix, des marges et des revenus. 

Il sera alors temps de faire un premier bilan de cette journée chargée pour un ministre qui aura particulièrement été chargé de la Guadeloupe ce jeudi.