Une reprise des liaisons maritimes strictement encadrée

coronavirus marie-galante
navettes maritimes
Les navettes maritimes à l'arrêt ©Eric Stimpfling
Avec le déconfinement le 11 mai, et la liberté de circuler, les îles du Sud entrouvrent le territoire. Les liaisons inter-îles reprennent. Mais avec des conditions très strictes.
 
Les Saintes vont de nouveau être accessibles à tous. Les maires des deux îles du sud ouvrent de nouveau leur territoire au public. Des navettes supplémentaires vont permettre la circulation entre les Saintes et Trois-Rivières mais aussi Basse-Terre.
Les règles de sécurité devront être respectées, les armateurs auront la charge de veiller au respect des gestes barrières.

Ecoutez les conditions et les précautions très strictes décidées par Louly Bonbon, le maire de Terre de Haut. Il répond à Christine Dragin.
 

Louly Bonbon, maire de Terre de Haut

A Marie-Galante, les maires prennent également beaucoup de précautions. Ils souhaitent d'abord observer l'évolution de l'épidémie en Guadeloupe continentale avant de reprendre les rotations maritimes.
Lors d'une visioconférence avec la Région, l'Etat et les armateurs, ils ont examiné la date et les modalités de reprises des liaisons. Ce sera le 24 mai au soir dans des conditions là aussi très strictes, presque dissuasives, afin d'éviter au maximum les contaminations.
Ouverture de l'embarquement une heure avant le départ
Port du masque obligatoire
Condamnation de 50% des sièges
Désinfection régulières des navires
Suivi des passagers rendu possible grâce à des billets nominatifs et contrôle d'identité.
 

Nous demandons à la Région de poursuivre la desserte aérienne  en place et remercions le Président de Région pour la continuité sanitaire et territoriale qu'il assure.

Une fois sur place, les maires de Grand-Bourg, Capesterre et Saint-Louis demandent aux visiteurs et aux Marie-Galantais de respecter les mesures barrières et la distanciation sociale.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live