publicité

Le végétalisme, un mode de vie engagé

Ces dernières années, les scandales sanitaires dans la nourriture se multiplient. Selon l’Ipsos, en 2017 en France, la consommation de viande en kilos  baisse de 7% par rapport à 1998.  Pour certains, les dérives du secteur agro-alimentaire poussent à un changement de vie radicale.

© E-M. Golabkan
© E-M. Golabkan
  • C.Mercier (Stagiaire)
  • Publié le , mis à jour le
D'abord, il nous faut comprendre ce qu'est le végétalisme. On en dit beaucoup de choses, et souvent à tort, mais la définition est bien plus simple
CHARBEL JARJOURA OSTEOPATHE
Shimon Benjamin Désirée est un restaurateur convaincu. Le végétalisme est pour lui, une manière de se rapprocher de la Nature. Il exclut de son alimentation tout produit d'origine animale. Les fruits et les légumes sont tout ce qui compose ses repas.
SHIMON BENJAMIN DESIREE
Pour des raisons éthiques mais aussi pour résoudre des problèmes de santé, la consommation de produits exclusivement végétaux apporte des nutriments, des vitamines et des fibres en plus grande quantité. Pour certains, la démarche serait plus saine et plus respectueuse de l’environnement.
CHARBEL JARJOURA OSTEOPATHE 2
Et pour ceux qui s'adonnent au végétalisme en Guadeloupe, les aliments ne manquent pas pour les satisfaire.
YVAN CHEF CUISINIER
VOIR AUSSI : 
VEGETALISME 2


 

Aujourd'hui, dans l'Hexagone, près d'un Français sur deux souhaite réduire sa consommation de viande selon une étude menée par l'IPSOS en 2017.
3% se déclarent végétariens et 1% se disent végétaliens.
Depuis le 1er janvier 2018 les Français ont consommé plus d'1 million 5 de tonnes de viande. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play