publicité

Alerte Guadeloupe

rss

VIDEO D'ARCHIVES/ CYCLONE/ La vie des sinistrés d’Hugo, dans un abri collectif.

5000 Guadeloupéens se sont retrouvés sans abris, après le passage du dévastateur Hugo, en septembre 1989. 
Beaucoup ont dû vivre, plusieurs semaines, dans des conditions difficiles, dans des centres de fortune.

Hommes, femmes, adolescents et enfants sinistrés... ont dû vivre dans un espace partagé, après Hugo. © GUADELOUPE LA 1ÈRE /
© GUADELOUPE LA 1ÈRE / Hommes, femmes, adolescents et enfants sinistrés... ont dû vivre dans un espace partagé, après Hugo.
  • Par Nadine Fadel
  • Publié le , mis à jour le
Le 4 octobre 1989, Sylvie GENGOUL est allée à la rencontre de Guadeloupéens privés de toit par Hugo.
Après le passage du cyclone, le nombre de sans-abri s'élevait à près de 5000 personnes, toutes générations confondues.
Des naufragés, obligés de vivre dans la promiscuité, dans des centres collectifs :
 
La vie des sinistrés d’Hugo, dans un abri collectif.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play