Violences conjugales : la solution du bracelet anti-rapprochement

violence
bracelet anti rapprochement
©C. Danquin

Un nouvel outil au service de la lutte contre les violences conjugales. Le bracelet anti-rapprochement fait son apparition en Guadeloupe. Une surveillance électronique mobile pour tenir éloignés les conjoints violents. 

Ce dispositif qui pourrait changer le quotidien de personnes victimes de violences conjugales. Le bracelet anti rapprochement permet d'alerter les forces de l'ordre lorsqu'un auteur de violence connu et identifié se rapproche de sa conjointe ou ex-conjointe. 
Le système, nouveau en Guadeloupe, a fait ses preuves ailleurs... Il est un outil supplémentaire pour lutter contre ces crimes.
Comment ce dispositif est-il accueilli par les victimes et les associations ?

Cela fait trois ans que Nina vient chaque semaine à l'association Guadav, ancienne victime de violences conjugales, elle a trouvé l'accompagnement dont elle avait besoin. Après des années de cauchemar auprès du père de ses enfants, elle s'en est sortie. Juristes, psychologues et assistantes sociales l'ont entourée. A l'époque, elle aurait aimé bénéficier d'un bracelet anti-rapprochement. Un dispositif ayant déjà fait ses preuves en Espagne. Depuis sa mise en place en 2008, aucune femme bénéficiant du bracelet n'a été tuée.

A écouter également l'interview de Sandra François, directrice de l'association Guadav-France Victimes 971