Vivre avec un masque au lycée

éducation
Entrée au lycée de Port Louis
©J-M. Mavounzy
Depuis la rentrée scolaire, les collégiens et les lycéens ont dû s'habituer à porter systématiquement le masque sanitaire. Une contrainte avec laquelle les personnels comme les élèves s'efforcent de faire avec. Mieux, ils apprennent même à maîtriser leur élocution, avec un masque.
Pour entrer au lycée de Port Louis, il faut désormais arborer son masque. Le contrôle se fait dès l'entrée mais aussi tout au long de la journée. Une obligation qui, peu à peu, semble entrer dans les habitudes. Il est vrai que, dès le début, toutes les consignes avaient été formellement présentées aux personnels, aux enseignants et aux élèves 
©guadeloupe
Salle de classe au LPO
©J-M. Mavounzy
Cette adaptation, il a aussi fallu l'instaurer dans les salles de classes, particulièrement pour les enseignants, dans la manière d'enseigner, ce qui est loin d'être évident avec un masque. Les élèves aussi ont dû apprendre à s'exprimer avec un masque.
©guadeloupe
Quant aux élèves, s'ils n'acceptent pas les choses avec enthousiasme, ils se montrent en géneral, plutôt responsables 
©guadeloupe
Soulignons que le masque n'est pas la seule contrainte que la situation de crise sanitaire a imposée aux établissements scolaires, mais depuis la rentrée, les règles de distanciation physique sont considérablement assouplies. Si les écoliers devaient être espacés d'un mètre même dans les salles de classe, cette fois, "la distanciation physique n'est plus obligatoire dans les espaces clos (classe, ateliers, bibliothèques, cantines, réfectoires, internats...) lorsqu'elle n'est pas matériellement possible ou qu'elle ne permet pas d'accueillir tous les élèves" précise le protocole sanitaire.
LPO
©J-M. Mavounzy
 
Cependant, les espaces doivent être organisés de manière à maintenir la plus grande distance entre les élèves et bien sûr, le port du masque est systématique dès la sixième.
Enfin, à l'extérieur il n'est plus besoin de distanciation physique entre les élèves.