Voukoum dévoile la symbolique du Mas, dans une exposition à l'Artchipel

carnaval basse-terre
Expo. "Mofwazé" de Voukoum
©Thierry Philippe

C'est aujourd'hui, jeudi de la mi-carême, le dernier jour, pour profiter de l'exposition "Mofwazé - Métamorphose", proposé par "Voukoum Mouvman kiltirèl Gwadloup", à l'Artchipel de Basse-Terre. 

L'esprit de Voukoum est installé, depuis le 31 janvier 2021, sur 2000 m2, dans les jardins de l'Artchipel, à Basse-Terre. Vous avez encore jusqu'à ce soir, pour découvrir la vision du carnaval guadeloupéen, des membres du groupe culturel du chef-lieu, via l'exposition "Mofwazé - Métamorphose".

Expo. "Mofwazé" de Voukoum
©Thierry Philippe

Plus qu'une expo, un parcours initiatique

En cheminant d'une oeuvre à l'autre, d'un panneau explicatif à l'autre, de cette exposition "Mofwazé - Métamorphose" (visuelle et sonore), le visiteur se prête à un parcours initiatique, à la découverte de la symbolique de chacun des masques qui, un jour, se sont retrouvés dans les déboulés carnavalesques de Guadeloupe.

Expo. "Mofwazé" de Voukoum
©Thierry Philippe

L'association, qui oeuvre depuis une trentaine d'années, adhère au principe de "transformation de l'être". Sa vision est expliquée et des guides historiques sont fournis.

Chaque ethnie est symbolisée, d'un Mas à l'autre.

Nou ka di atansyon : fè atansyon pou nou pa démouné, fè atansyon pou nou pa vin ayen dutou. Mè nou ka lésé tibwen lespwa, ki sé a kenbé solid tradisyon é sa lé kalinago lésé, de la dépowtasyon a péyi dafrik é osi les zendien ki soti an End. [Traduction/ Nous disons attention : il faut faire attention à ne pas perdre notre identité, faire attention à ne pas se perdre tout court. Mais nous avons un peu d'espoir, car nous perpétuons la tradition des peuples Kalinago, des ancêtres Africains et des expatriés Indiens.]

Fred Démétrius, charge de communication de l'association "Voukoum Mouvman kiltirèl Gwadloup"

Reportage

A (re)voir le reportage de Thierry Philippe, sur cette exposition "Mofwazé" de Voukoum, à Basse-Terre :

©Thierry Philippe - Guadeloupe La 1ère