Week-end de contrôles intensifs pour les forces de police et de gendarmerie

coronavirus
Contrôles Police
©Alexandre Houda
Tout ce week-end (27-29 août 2021), les forces de l'ordre mènent des contrôles renforcés afin de mesurer le respect des règles du confinement, et l'occupation des lieux de baignade. Plus d'une centaine de points de contrôles ont été répartis sur l'ensemble du territoire.

Il est plus de 11 heures ce samedi 28 août 2021 et la majorité des baigneurs de la plage de la Datcha sont encore dans l’eau. 11h17, une voiture de police arrive dans le parking, provoquant une ruée vers leurs affaires, de ceux qui profitaient jusque là tranquillement du soleil. Pendant que la dizaine de policiers commence à investir les lieux, la majorité des baigneurs quitte la plage dans le calme. Mais pour certains, il est déjà trop tard. 

Lorsque les premières vérifications d’identité débutent, le ton s’élève et la tension commence à monter. Des couples, des grands-parents accompagnés de leurs petits enfants, ou encore des groupes d’hommes n’hésitent pas à manifester leur mécontentement et leur hostilité envers les forces de l’ordre. Ils arguent que le virus n’allait pas se propager davantage une dizaine de minutes après la limite fixée par la préfecture, mais aussi en les accusant de restreindre aussi les libertés individuelles. Après quelques minutes de diplomatie et de discussions, un peu moins d’une dizaine de verbalisations auraient été données par les policiers qui tentent tant bien que mal de remplir leur mission.

Toute la journée, nous envoyons des équipages qui tournent sur les plages. C'est compliqué pour tout le monde. Nous avons tous envie de profiter de la plage, d'autant qu'il fait beau. Mais 99% des Guadeloupéens respectent cette interdiction, donc nous veillons à l'équité entre tous.

Nicolas Giraud Héraud, chef du service de voie publique de Pointe-à-Pitre

 

Tandis que des équipes sont déployées sur les plages, des points de contrôle ont aussi été dressés sur la voie publique.

Un confinement plutôt respecté

À 15h30, au rond point du centre bourg de Morne-à-L'eau.L'ambiance est plus décontractée avec les automobilistes. Une dizaine de gendarmes veille au respect du rayon de cinq kilomètres de déplacement "libre". 

Depuis le début du week-end, 130 points de contrôles tels que celui-ci ont été répartis sur tout l'archipel. 400 gendarmes et une centaine de policiers sont mobilisés pour faire respecter les consignes de la Préfecture.

Aujourd'hui, même si les chiffres vont dans le bon sens, le taux d'incidence était à plus de 1000 pour 100 000 habitants. Je rappelle que le seuil de vigilance est de 50 pour 100 000 habitants. Donc nous ne sommes pas sortis d'affaire, car nous avons encore devant nous le pic de l'hospitalisation. Nous avons encore des gens qui appellent les urgences, qui entrent à l'hôpital et le SAMU continue ses rotations.

Alexandre Rochatte - Préfet de la Guadeloupe

 

Depuis vendredi, et la mise en place de ces importants dispositifs de contrôles, moins de 200 verbalisations ont été dressées.