guadeloupe
info locale

Wilhem Belocian : "Les Jeux Olympiques, le rêve !"

athlétisme
Belocian
©Y.Y.
La nouvelle est tombée il y a quelques jours... Le chouchou des Guadeloupéens, Wilhem Belocian, ne participera pas au Meeting international d'athlétisme organisé chez lui. Une déception pour le public et le jeune athlète, qui préfère rester positif... 

Il était très attendu, mais il ne participera finalement pas à la fête de l'athlétisme. A l'entraînement, il y a quelques jours, Wilhem Belocian a à nouveau ressenti une douleur à la cuisse gauche. L’échographie n’a rien révélé, mais le champion du monde junior du 110 m haies ressent toujours une gêne, d'où cette difficile décision de déclarer forfait. Il y a quelques jours, il avait déjà renoncé à courir à Kingston, en raison d’une contracture à cette même cuisse. Désormais, son objectif, les Championnats de France et plus loin... Les Jeux Olympiques de Rio... Rencontre avec le petit prodige de la haie... 

La question que tout le monde se pose depuis ces images qui ont accompagné votre forfait... Wilhem Belocian, comment allez-vous ?

Je vais super bien. Le moral est là, c’est le plus important. Donc si le moral va, le reste suivra…
Physiquement, pour l’instant, il n’y a pas grand-chose. Je dois me reposer et faire quelques soins. C'est une précaution... Je reprendrai l’entraînement traquillement.

Donc, on l'imagine bien, grosse déception de ne pas courir le 110 mètres haies, chez vous, devant votre public ?

C’est sûr que je suis déçu… Mais j’essaie de relativiser. Je me dis qu’il vaut mieux ne pas forcer et aggraver la blessure donc je me repose. L'échographie n'a rien révélé mais je préfère être prudent et ne pas prendre de risques. L’année dernière, cela m’a beaucoup servi de lever le pied. 

Vous êtes donc forfait pour cette 12ème édition du meeting international d'athlétisme, mais vous participerez quand même à la fête ?

Bien sûr, c’est un événement à ne pas rater, mais voyez vous, ce sont les aléas du sport donc, on fait avec. Je serai forcément sur la piste pour voir et encourager les autres athlètes, parce que c’est un meeting que j’aime bien. D'une manière générale, j’aime bien aller sur les compétitions en spectateur, donc je serai présent.

Et que pensez-vous du plateau du 110 m haies, avec Jarret Eaton ou Jeff Porter, par exemple ?

Ce sera une belle course. La plupart des concurrents de cette édition n'étaient pas présents l'an dernier. Je les connais peu donc je ne me risquerai pas à faire des pronostics. Mais c'est une course que je suivrai avec beaucoup d'attention. 

De grosse échéances vous attendent, les Championnats de France, en prévision des Jeux Olympiques... Comment envisagez vous la suite de votre préparation ?

Pour l’instant, mon objectif est de retourner à l’entraînement, me préparer pour faire quelques compétitions avant les championnats de France, la grosse confrontation. Et être au point le jour J.
Nous sommes 5 et même plus pour 3 places qualificatives en vue des Jeux Olympiques. Le quota par pays est restreint donc je dois être bien préparé. Avant de penser à ceux que je pourrais affronter aux J.O., je me focalise sur mes prochains adversaires, les autres Français que je rencontrerai en juin prochain. 

Avec toujours dans un coin de la tête ce grand rendez-vous olympique, qui reste l'objectif de l'année ?

Pour l’instant, je n’y pense pas trop. Il ne faut pas trop y penser, parce qu’après, c’est une pression inutile que l’on se met. J’ai envie d’y aller, c’est sûr. C’est une belle compétition, dans un pays magnifique et une ville festive… Mais je préfère rester concentré sur mes prochaines échéances. Participer aux Jeux Olympiques, c'est un rêve !

Publicité