11 boosters trafiqués mis en fourrière

sécurité
Des boosters
Image d'archives ©CL
Les gendarmes ont intercepté hier soir le 2 juin sur la voie express à Matoury un booster trafiqué, capable de monter à 135 km/h au lieu des 60 km/h réglementaires, pour un engin de moins de 50 cm cube. Il est désormais en fourrière comme 10 autres engins également trafiqués.
Le booster a été testé sur un « curvomètre », un appareil avec un rouleau et un écran, qui permet de détecter les deux roues trafiqués; L’engin a été mis en fourrière, tout comme dix autres boosters en infraction pour modification de motorisation. Des boosters souvent « gonflés » pour participer à des « tirages », des courses sauvages très dangereuses. 
Au total soixante-dix deux roues ont été contrôlés par les gendarmes, au cours d’une opération menée hier soir avec la police, au rond point de la crique Fouillée, sur la voie express.
Pour récupérer les engins mis en fourrière, leurs propriétaires devront payer une amende de 135 euros, plus une remise aux normes obligatoire.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live