Chanté nwèl tonlantan

patrimoine
Nwel tan lontan
Nwel tan lontan ©guyane 1ère
Cornélia Birba, gardienne de la tradition, s'insurge contre les chanté nwèl actuels qui ne ressemblent plus guère à ce qui lui a été transmis. Elle se lance dans une ré-appropriation de chants et rythmes méconnus.
Ainsi les chanté nwèl d’avant en Guyane ne ressemblaient aucunement à ce qu’ils sont aujourd’hui ?
Cornélia Birba, garante de la tradition guyanaise s'en explique. Elle n'apprécie pas le dévoiement systématique de rythmes qui ne respectent pas le calendrier. Il existerait presque une polémique sur le chanté nwèl classique et le moderne. Selon elle, pour les mêmes cantiques il y avait des rythmes de l’Avent, des rythmes lents et posés dans l’attente de la naissance du Christ. Dès le 24 décembre à minuit  les rythmes s'accéléraient pour devenir endiablés et cadencés.
Cette année cette gangan populaire et appréciée a réuni quelques amis et connaissances, histoire de partager ce patrimoine qui nous échappe. 

Reportage de Clotilde Séraphins et Eric Boutin