guyane
info locale

Vœux numériques ou vœux traditionnels

société
SMS nouvel an
Les textos plébiscités pour les vœux de bonne année.
SMS, ou la belle carte de vœux, à chacun sa méthode pour souhaiter la bonne année. À l’heure d’Internet et des smartphones, les cartes de vœux font de la résistance mais marquent un recul d’année en année.
Il semble bien loin le temps de la carte de vœux traditionnelle pour laquelle on prenait le temps de peser chacun de ses mots. Du haut de ses vingt ans d’âge, le texto continue de séduire un public toujours plus nombreux au moment des fêtes. La tendance ne laisse place à aucun doute pour Thierry Fournier directeur de la poste en Guyane. « La carte de vœux devient exceptionnelle, les gens se tournent vers la carte virtuelle par email notamment. Nous traitons en cette période davantage de courriers industriels, très peu de particulier à particulier » explique le directeur qui constate de manière plus générale une baisse des flux de courriers de près de 5% par an.
Question de mode, admet Denise tout sourire : « Je suis plutôt SMS, ça va plus vite, cela fait bien longtemps que je n’ai plus eu l’occasion de m’asseoir pour écrire une carte». Elle est loin d’être la seule, sur le plan national, la barre du milliard de textos échangé durant la nuit du réveillon a été franchie l’an dernier. Ce record devrait être battu cette année, l’opérateur Orange l’a confirmé, établissant ses prévisions aux alentours de 10% de trafic supplémentaire par rapport au 1er janvier 2012.

L'essor du smartphone

Le message envoyé depuis son téléphone portable érigé au rang de classique, dorénavant, d’autres formes d’expression émergent. Les réseaux sociaux, et bien entendu l’email avec les fameuses cartes de vœux virtuelles gagnent du terrain. Un phénomène qui profite de l’essor des smartphones et l’accès désormais facilité à Internet où que l’on se trouve. Les SMS n’ont plus le monopole, d’autres applications seront donc sollicitées, c'est le cas de WhatsApp qui permet de communiquer via Internet avec son smartphone et connait un certain succès en Guyane. Plébiscitées, ces nouvelles applications n'atteignent  pas encore la dimension universelle du téléphone portable et du texto selon les experts. Quoiqu’il en soit, les opérateurs de téléphonie mobile ou d’Internet s'attendent à des pics de fréquentation, ils restent tous mobilisés pour parer au risque de saturation des réseaux.  
Publicité