publicité

Le président d'un groupe carnavalesque en garde à vue

Le président du groupe carnavalesque "Mayouri Tcho Neg a été placé en garde à vue. Interpellé il y a deux jours suite à une plainte pour viol. Les faits remontent à samedi dernier. Une triste histoire de dérapage du à l'abus d'alcool.

  • Véronique Bedz
  • Publié le , mis à jour le
Après la répétition pour la parade du lendemain, l'une des danseuses du groupe discute avec son président. A 40 ans, c'est un homme réputé et apprécié, au sein de Mayouri Tch Neg, mais aussi dans le quartier des Ames Claires à Rémire-Montjoly. Un homme respecté, inconnu jusqu'alors des services de police et de gendarmerie.
Mais samedi dernier, il boit un verre avec l'une des filles du groupe, agée seulement de 16 ans. Elle le raccompagne chez lui et ils continuent de boire. A un moment, sous l'emprise de l'alcool, la jeune fille perd sa lucidité et ne le repousse pas.
L'homme a été placé en garde à vue lundi. Il a reconnu la relation sexuelle mais se défend de toute violence. Dans ce domaine, la loi est précise : un viol est une relation sexuelle non consentie, obtenue par la violence, la contrainte, la surprise, la menace... ou par abus de faiblesse.
Le suspect doit être présenté cet après-midi au parquet. La gendarmerie de Matoury qui chapeaute les secteurs de Rémire, Matoury jusqu'à l'est de la Guyane, signale une recrudescence de faits d'agressions sexuelles et de viols depuis les fêtes de fin d'année;

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête