publicité

Inondations à Saint-Laurent

Attendue depuis des mois, la saison des pluies a enfin fait son apparition, mais les fortes pluies de ces derniers jours ne font pas que des heureux. Dans la nuit de dimanche à lundi plusieurs quartiers de Saint-Laurent ont été inondés sans que puissent réagir les habitants. 

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
En périphérie ou en plein centre ville des habitations ont été envahies par les eaux durant la nuit à Saint-Laurent du Maroni. Un phénomène qui a surprit les habitants dans leur sommeil. Certains ont constatés les dégâts à leur réveil.
© guyane 1ère

138 mml d'eau sont tombés à Saint-Laurent durant ce laps de temps, une pluviométrie qui ne présente rien d'exceptionnel pour la saison et pourtant cela a provoqué des inondations que les habitants n'ont pu anticiper. Dans un quartier, il semblerait que le canal adjacent non curé n'ait pas permis l'évacuation des eaux. Pour le propriétaire du terrain, les locataires  doivent faire le nécessaire auprès des services municipaux pour obtenir le curage. Pour d'autres en centre ville, les inondations sont récurrentes chaque année sans qu'il y ait d'interventions de la mairie.

Les pluies ont également provoqué des dégâts dans l'état du Parà au Brésil, dans la capitale Bèlem. En Guyane, la population tout comme les pouvoirs publics savent qu'il faut se méfier des conjonctions fortes marées et fortes pluies toujours synonymes de montées des eaux. Dans certaines communes, les grands canaux ont été curés ces dernières semaines.

Reportage Marc-Philippe Coumba et Yves Robin

Inondations à Saint-Laurent
DMCloud:40235
 

Sur le même thème

  • météo

    La sécheresse met à mal les agriculteurs

    La Guyane vit une des périodes les plus sèches depuis le début des mesures météorologiques il y a 73 ans. Un déficit de pluie qui s'ajoute à la rudesse du métier pour certains agriculteurs. Ned Jari, producteur de tomates à Montsinéry en subit les conséquences. Il a dû réduire sa production
     

  • météo

    Sécheresse : le barrage de Petit Saut sous surveillance

    La saison sèche a joué les prolongations en Guyane. La pluviométrie depuis le début de l’année est au plus bas. Météo France ne prévoit pas un retour des pluies avant fin Mars. Cela oblige les techniciens d’EDF à une gestion particulière du niveau du barrage de Petit Saut à Sinnamary.

  • météo

    Un mois de juillet pluvieux mais pas anormalement pluvieux

    Les interrogations sont nombreuses quant à la pluviométrie en Guyane de ces derniers jours. Il continue de pleuvoir régulièrement alors que le mois de juillet se termine et la belle saison n'a pas toujours pas démarré. Selon les services de Météo France, il n'y a pas lieu de s'alarmer. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play