guyane
info locale

Yolaine Virtos s’en est allée

disparition
Yolaine Virtos n’était pas une personne médiatique mais reconnue pour sa carrière professionnelle atypique effectuée à la Préfecture. Née Théolade, elle était la sœur du regretté Georges Théolade et de la chorégraphe et présidente de l’Adaclam Jeanine Vérin, 
En l’espace d’une semaine, la Guyane a perdu deux de ses femmes « djoks », Aveline Rézaire et Yolaine Virtos. 
Yolaine Virtos
©DR
Yolaine Virtos s’en est allée discrètement comme elle a vécu.Elle est fait partie de ces femmes qui ont travaillé dans l'ombre à l’évolution de la Guyane et ont été des précurseurs dans leur domaine. Embauchée à la Préfecture en 1959 après avoir réussi le concours d’agent administratif, elle gravit les échelons de la préfectorale un à un. En 1981 elle travaille aussi à la mise en place de la décentralisation sous l’égide du président du Conseil Général Emmanuel Bellony.Durant toutes ses années, elle forme et accompagne bon nombre d'agents.  Elle termine sa carrière comme directrice des services de la préfecture en 1989, elle peut alors prétendre à un poste de sous préfet.
A la retraite à 58 ans, elle s’investit dans le milieu associatif. Membre fondatrice du Club Sœur Optimist de Guyane. Elle occupe dans cette association tous les postes du bureau. Elle a aussi présidée la Croix Rouge locale. Habitée d’une foi profonde, elle enseigne la catéchèse pendant 30 ans dans sa paroisse de Saint Antoine.
Autodidacte cultivée, elle répétait souvent « j’aime voyager à travers les livres ».
Joviale, positive, organisée, elle se dévouait pour sa famille. De l'avis unanime elle en était  le" poto mitan".De son union avec un militaire de carrière elle eutt quatre enfants.
 Yolaine Virtos est décédée le 14 février à l'âge de 81 ans et a été inhumée le 20 février au cimetière de Cayenne. 
Publicité