publicité

Une forte pluviométrie mais rien d'alarmant

Depuis le 10 février, la saison des pluies a fait une arrivée tonitruante sur la Guyane. La ville de Saint Laurent en a d'abord fait les frais avant l'île de Cayenne qui vient de vivre 24h d'une forte pluviométrie. Pour la météo, c'est une une situation qui n'a rien d'exceptionnel pour la saison.

© guyane 1ere
© guyane 1ere
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Ces dernières heures les habitants de quelques quartiers se sont retrouvés les pieds dans l'eau. Une des conséquence des fortes pluies qui se sont abattues dans le week-end et la journée de lundi 25 février. Une pluviométrie de 124 mml  a été relevée à Cayenne et une de près de 600 à Matoury. Toutefois selon les météorologistes,  ces quantités d'eau, certes, importantes demeurent néanmoins loin du record établi en 1953 de 900 mml en 24h. Si l'eau a pu monter à certains endroits et recouvrir chaussées et jardins provoquant quelques désagréments, les collecteurs d'eau ont joué leur rôle de drain permettant l'évacuation rapide de l'eau.

Prévenir les risques d'inondation et de glissements de terrain

L'alerte jaune a été maintenue quelques heures avant d'être levée. Mais les pluies plus où moins intenses vont continuer, alors il convient de demeurer vigilants pour prévenir les inondations et les glissements de terrains éventuels. Les adeptes des sports nautiques doivent se méfier de la mer houleuse et donc dangereuse. Les marées  supérieures en ce moment à 3m  pourraient en cas de conjonction avec de fortes pluies être à l'origine de reflux d'eau dans les canaux. Phénomène connu en Guyane et à l'origine de nombreuses inondations.

Reportage Claude Djani

Une météo de saison
DMCloud:42883

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play