guyane
info locale

La France et le Brésil collaborent pour lutter contre la pêche illégale

pêche
Opération pêche illégale
©guyane 1ère
Ainsi la France et le Brésil agissant de concert ont mené leur première opération coup de poing dans les eaux territoriales françaises contre la pêche illégale la semaine dernière. Une annonce faite en préfecture par Denis Labbé, le préfet et Ana Beltrame, la consule du Brésil. 

En mer trois bateaux français : le patrouilleur la Gracieuse et les vedettes Organabo et Mahury et deux patrouilleurs brésiliens. Dans les airs, deux avions français et brésilien. Un arsenal de répression commun efficace qui a permis de dérouter côté français cinq tapouilles et trois autres, côté brésilien.
Les deux tapouilles qui ont été remorquées au Dégrad des Cannes seront détruites, les trois autres ayant coulé pendant le transport.


Une coopération judiciaire également

Les autorités espèrent bien que cette collaboration affichée entre les deux états portera ses fruits rapidement. La pression continuera de s'exercer sur les illégaux. Il n'y a pas de date précise annoncée pour éviter les fuites mais d'autres opérations du même genre sont programmées. Ana Beltrame a également confirmé l'appui de la police fédérale brésilienne sur les contrevenants pris dans les eaux guyanaises sous le coup de poursuites judiciaires en Guyane.
Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, en déplacement dans notre département la semaine prochaine apportera peut-être davantage d'informations sur le dispositif de sécurité renforcé dans les eaux territoriales guyanaises.

Reportage José Charles-Nicolas



Publicité