publicité

La mer poursuit son avancée sur la route des plages de Montjoly

La Guyane est en alerte jaune, une forte houle sévit à nouveau sur le littoral. Des creux de 3m au large et des rouleaux  dépassant 2m rendent les activités nautiques dangereuses. Mais les effets se font également sentir pour un restaurant de la route des plages de Montjoly.

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Ces jours-ci la vigilance est de mise qu'il s'agisse de pluies ou de fortes marées et Pascal Santeramo, gérant d'un restaurant en bord de mer en sait quelques chose. Depuis 5 ans il lutte contre les effets de la mer qui a entièrement rogné la plage qui existait devant son établissement. Pour contrer l'action de l'érosion marine, il a du engager par le passé 200.000€ de travaux d'enrochements pour protéger son établissement. La mini déferlante du 14 janvier a encore fragilisé son restaurant. La grosse houle annoncée dans les heures qui viennent l'inquiète et les marées d'équinoxe du mois de mars noircissent encore plus le tableau.
S'il n'obtient pas d'aide rapidement (300.000€) pour effectuer les travaux de consolidation des fondations, de réparation diverses sur le bâtiment, il pourrait fermer son restaurant ce qui mettrait 14 personnes au chômage.
Plus globalement de nombreuses propriétés anciennes et plus récentes sont directement visées par l'érosion marine sur le territoire de Rémire-Montjoly. La Guyane se trouve actuellement dans une période de désenvasement, il ne faut donc pas s'attendre à un recul de la mer. Une expérience de stabiplage au début de la route des plage semble avoir bien fonctionné mais est-il possible de l'envisager sur d'autres sites et comment pourrait-elle être financée? 

Reportage David Joseph et Claude Djani

Un restaurant au bord de la fermeture

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play