Crise sanitaire d'Eau-Claire pas d'épidémie selon l'ARS

santé
Au cours de la conférence de presse de mercredi après-midi, l'agence régionale de la santé a révélé les premiers résultats d'analyse, les 25 garimpeiros traités à Maripasoula et Cayenne sont tous atteints d'une grippe et d'une gastro entérite aiguë.
Toujours de la vigilance mais une situation en passe d’être maîtrisée annonce l’agence régionale de la santé en ce qui concerne la crise sanitaire qui a frappé une vingtaine d’orpailleurs illégaux du site d’Eau-Claire.
L’état de santé des patients s’est considérablement améliorée précise l’ARS qui ne s’attend pas à devoir accueillir de nouveaux patients. Actuellement, 14 sont pris en charge au centre de santé de Maripa Soula et 11 isolés dans une unité du pôle psychiatrique du centre hospitalier de Cayenne.
L’ARS annonce que ces personnes auraient toutes été victimes des effets conjugués de la grippe H1N1 assimilée à une grippe saisonnière et d’une gastro entérite aiguë, ajoutés aux conditions sanitaires difficiles sur place.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live