publicité

Des militaires brûlés lors de la destruction d'un site d'orpaillage

Six militaires victimes de brûlures,dont trois assez sérieusement blessés. Cela s'est passé hier lors d’une opération Harpie sur un site d’orpaillage clandestin sur la commune de Papaïchton. Les militaires ont été brûlés en tentant de détruire par le feu du matériel saisi sur le site.

Démantèlement d'un site d'orpaillage par les militaires © guyane 1ère
© guyane 1ère Démantèlement d'un site d'orpaillage par les militaires
  • Laurent Marot
  • Publié le , mis à jour le
Les militaires victimes de brûlures font partie d’une compagnie tournante venue de l’hexagone, engagée pendant quelques mois dans les effectifs du 9ème Rima. Le 14 avril, cette unité a été envoyée en soutien des gendarmes sur une opération Harpie sur des sites d’orpaillage clandestin au lieu dit « Enfant perdu », à Papaichton. Une région qui compterait plus d’une centaine de puits, selon nos informations. C’est en voulant détruire par le feu du matériel saisi que l’incident est survenu, du matériel d’abord aspergé de carburant mais il y a eu visiblement un retour de flammes. Six militaires ont été brûlés, trois légèrement et trois autres plus sérieusement. Ils ont été évacués vers l’hôpital de Cayenne par hélicoptère. Ce matin, l’un d’entre eux est sorti de l’hôpital, les deux autres sont restés en soins, un de ces militaires a été brûlé au visage mais son pronostic vital n’est pas engagé.
A noter qu'une autre opération Harpie a été menée hier sur le site d'Eau Claire, au sud de Dorlin, à Maripasoula. De ce même site étaient sortis les garimpeiros malades venus se faire soigner à Maripasoula et à Cayenne, le mois dernier. Une bonne quinzaine de concasseurs ont été détruits sur place.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play