Tentative de prise en otage à la prison

faits divers
prison
Pendant la distribution du repas, un détenu a tenté de prendre en otage une des gardiennes de la prison de Rémire-Motjoly hier (mercredi 22 mai 2013) en fin d'après-midi. Condamné à plus de vingt ans de prison, l'’homme devrait être placé dans un établissement plus adapté selon le syndicat FO.

Comme d'habitude, deux surveillants ont pris en charge la distribution de repas en fin d'après-midi. "La surveillante de service a déposé le repas et elle a été sollicité par l'un des détenus. Il a lui prétexté que son lavabo était hors-service afin qu'elle s'introduise dans la cellule. La surveillante s'est ensuite vu menacée d'une arme blanche, il a tentée de la prendre en otage. Heureusement son binôme est intervenu assez rapidement pour maîtriser l'agresseur".

Une prison inadaptée aux longues peines

Le personnel de la prison de Rémire-Montjoly se féminise de plus en plus. Cela amène désormais plus souvent deux agents féminins à occuper une fonction.  Un problème parfois car selon Nadine Colin adjointe du syndicat Force Ouvrière pénitentiaire "ce n'est pas évident en cas d'agression, pour une intervention efficace. D'autre part la maison d'arrêt n'est pas adaptée aux longues peines de prison". Le détenu qui a agressé la surveillante est en prison depuis 1995 et devrait sortir en 2022, soit plus de vingt ans en prison. "Une personne incarcérée pour de longues années, il faut l'occuper, ou avoir un régime qui lui permette de supporter son incarcération. Ici les éléments ne sont pas réunis. C'est un peu normal que le détenu pète un câble".