guyane
info locale

Carburant : un calcul millimétré de la marge des détaillants

économie
Station essence de Montjoly
©CL
Les stations-service sont désormais ouvertes toute la journée depuis l’accord signé samedi. Une entente provisoire, en attendant l’application du décret Lurel sur les carburants. Elle augmente la marge des gérants d’un centime 04 par litre à partir du 1er juillet.
L’augmentation obtenue par les gérants de stations-service avec la signature de l'accord se décompose en deux parties : les gérants reportent pendant trois mois maximum les 0,64 centimes dédiés à leur retraite, et ils voient leur marge augmenter de 0,4 centime dans le cadre du « calcul des arrondis ». 
De manière détaillée voici comment s'obtiendra le 0,4 centime.
De la raffinerie de la SARA en Martinique  jusqu’à la pompe en Guyane, le prix du carburant se constitue par paliers, entre raffinage, transport, stockage et distribution. Les marges et le prix sont fixés par arrêté préfectoral et au fur et à mesure, les montants sont arrondis au niveau supérieur. Par exemple, si un chiffre est à 0, 696, il passe à 0,7. C’est dans le calcul de ces arrondis que l’Etat a puisé pour verser 0,4 centime supplémentaire aux gérants. Schématiquement, les fixateurs de prix n’arrondiront plus au niveau supérieur pour économiser ce qu’il faut pour les gérants. Cela va faire baisser très légèrement le bénéfice du raffineur, la SARA, et un tout petit peu la Taxe Spéciale sur les Carburants destinée aux collectivités. Pas du tout, il n’y aura pas d’effet sur la TSC, a précisé la collectivité régionale. De son côté, la SARA a fait savoir que cet accord aurait forcément un impact sur sa marge.
La société se plaint de ne pas avoir été consultée sur ce document.Eelle a demandé hier des explications à la préfecture de Guyane. 
Publicité