guyane
info locale

L'épidémie de dengue recule mais il faut continuer à se prémunir

santé
L'agence régionale de santé
©guyane 1ère
La Guyane est toujours en proie à l’épidémie de dengue même si les signalements diminuent. La cellule régionale épidémiologique le confirmait pas plus tard qu’en fin de semaine dernière. Elle porte l'accent sur les moyens de prévention.
L’Agence régionale de Santé préconise dans ce contexte de baisse de l'épidémie de ne pas relâcher la vigilance. Les recommandations habituelles sont donc de rigueur. Des bons gestes que tous résidents en Guyane devraient connaître, tous les moyens de prévention ne se valent cependant pas.


Des précautions plus ou moins efficaces

Au palmarès des moyens préconisés pour éviter d’être piqué par le moustique potentiellement porteur de maladies, l’Agence régionale de santé classe n°1 la moustiquaire imprégnée d’insecticide, en particulier lorsqu’il s’agit de protéger les plus jeunes enfants dans leur berceau ou leur poussette.
Cela reste cependant moins efficace quant il s'agit du moustique aedes responsable de la dengue qui pique habituellement de jour. Dans ce cas, il faut privilégier les moustiquaires aux fenêtres et portes ou encore les répulsifs applicables sur la peau.
Au chapitre des méthodes les plus inopérantes, l’Agence pointe l'usage du serpentin déposé à l’extérieur, la pulvérisation dans les pièces d’insecticides ou encore le simple fait d’allumer sa climatisation. Autant d’informations qui coupent court à quelques idées reçues, récapitulées dans le Bulletin Epidémiologique paru début juin au titre des recommandations pour les voyageurs.
Publicité