publicité

Le Théâtre de l’Universel clame Césaire sur Guyane 1ère

Eia* pour ce spectacle qui met à l’honneur Aimé Césaire ! Ce soir à 21h sur Guyane 1ère le Théâtre de l’Universel présente son montage poétique: « Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche », réalisé le 26 juin dernier dans l’Atrium de Guyane 1ère.

© HD
© HD
  • Par Cassandra Villeroy
  • Publié le , mis à jour le
Pour honorer la mémoire d’Aimé Césaire à l’occasion de son 100ème anniversaire (26 juin 1913), Guyane 1ère a fait la demande auprès du Théâtre de l‘Universel pour mettre en scène un montage poétique où fusionnent en duo musique et mots : la dramaturgie avec le Théâtre de l’Universel, et la musicalité à travers la voix de Clara Nugent et la formation Klarakoustik composée de Fernando Renau Ferrer (percussion) et Jésus-Lord Hyppolyte (piano).

Ainsi au son du tambour 5 femmes se souviennent des douleurs de l’esclavage en déclamant un corpus de poèmes qui met en lumière l’œuvre de Césaire. D’autres auteurs sont également mis en lumière tels que Léon Gontran Damas, Xavier Orville, Maya Angelou, Auxence Contout, et Arsène Bouyer D’Angoma.
 
Un spectacle poignant et plein d'émotions...


Eia* pour le Théâtre de l'Universel !

L’association le théâtre de l’universel existe depuis 1995. Elle a pour objet la valorisation du patrimoine culturel et artistique de la Guyane dans les domaines de la danse, du théâtre, de la musique et de l’écriture sur notre territoire et au-delà. Depuis sept ans, elle effectue un travail principalement autour de la poésie à travers la déclamation ou lors de montages poétiques 

Les membres de l'association: Hélène Contout, Nadine Grandbois, Sandra Ho Choung Teng, Murielle Nugent, Valérie Whittington. 

Synopsis

La scène se déroule en Afrique, non loin d’un village. Cinq femmes se retrouvent sous le grand Kaïlcédrat royal, l’arbre à palabre pour  vaquer à leurs occupations quotidiennes et échanger. Elles évoquent la douloureuse histoire de l’esclavage et de la traite négrière. Entre ressentiment et acceptation elles laissent parler leurs émotions sur des textes d’auteurs du bassin caribéen et des Amériques. 

Eia*: interjection tirée de "Cahier d'un retour au pays natal" d'Aimé Césaire.

Aimé Césaire en quelques mots

Aimé Fernand David Césaire est né le 26 juin 1913 à Basse-Pointe (Martinique) et décède le 17 avril 2008 à Fort de France (Martinique).
Poète et homme de lettres, il fonde en 1934 avec le guyanais Léon Gontran Damas et le sénégalais Léopold Sédar Senghor le courant de la négritude.
C'est aussi un homme de pouvoir, qui aura une grande carrière politique: député de Martinique (1945-1993) et maire de Fort de France (1945-2001). 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play