publicité

Dossier Rexma : le préfet tranchera en septembre

Le règlement du dossier Rexma à Saül devrait être renvoyé à la rentrée. Le préfet Eric Spitz a décidé de repousser de quelques semaines le passage de ce dossier brûlant devant le CODERST, le Conseil  Départemental de l’Environnement et des Risques Sanitaires et Technologiques.

Saül vue aérienne © guyane 1ère
© guyane 1ère Saül vue aérienne
  • Laurent Marot
  • Publié le , mis à jour le
La société Rexma détient un permis d’exploitation signé fin octobre sur 10 km2 pour cinq ans, dans le secteur de la crique Limonade. Situé en bordure d’une zone cœur du Parc Amazonien, ce permis minier s’oppose à la volonté du conseil municipal, qui ne veut pas de mine d’or dans un périmètre de 10 km autour du bourg.


La réunion devant le CODERST repoussée

Le dossier devait passer le 24 juillet devant le CODERST cette instance consultative réunit des représentants de l’Etat, des collectivités, des associations et des personnalités qualifiées. Elle donne un avis que le préfet peut suivre ou pas. Après l’avis du CODERST, le préfet tranche : il décide d’accorder ou pas l’AOTM, l’Autorisation d’Ouverture des Travaux Miniers. Le dernier feu vert dont Rexma a besoin pour exploiter sa mine à 5KM du bourg, qui rencontre l’opposition d’une bonne partie de la population de Saül. Mais le nouveau préfet Eric Spitz a décidé qu’il était urgent d’attendre et surtout d’aller voir sur place, à Saül, de quoi il en retourne. Un voyage prévu à la mi-août selon toute vraisemblance.  Le CODERST devrait donc être repoussé à la rentrée,il n’y aura donc pas de décision  sur ce dossier avant le mois de septembre.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play