Une rentrée laborieuse pour les parents d'élèves à Cayenne

éducation
L'ouverture des écoles en question
L'ouverture des écoles en question ©Eric Léon
La réforme des rythmes scolaires ne fait pas l'unanimité dans les foyers. Pour certains parents la rentrée de leurs enfants reste chaotique. Entre garde des enfants à la fin de la classe et les activités péri scolaires la confusion demeure.

Avec la réforme des rythmes scolaires, les enfants vont désormais à l'école du lundi au vendredi. Un changement de rythme que les intéressés devraient intégrer sans grande difficulté. Cela est  semble t-il  plus problématique pour les parents qui paraissent encore pas très au fait des dispositifs mis en place par les mairies pour la restauration le mercredi par exemple, la garde et les activités péri-scolaire durant toute la semaine.


Une organisation en cours d'ajustement à Cayenne

Une organisation lourde pour les collectivités qui ont choisi d'être opérationnelles dès la rentré 2013. Elles ont du rapidement s'adapter pour embaucher du personnel, le former et le mettre à disposition. Elles étaient 7 à avoir fait ce choix dont les communes d'Apatou et Papaïchton,qui, 3 jours après la rentrée, ont fait volte face, les moyens logistiques, financiers et humains leur faisant défaut.
A Cayenne où l'on observe une certaine grogne des parents, la municipalité affirme être opérationnelle pour accueillir tous les enfants dans le cadre du péri-scolaire. 95% des agents mis à disposition sont titulaires du BAFA et en mesure d'effectuer valablement leurs missions, les 5% restant seront aussi formés.
Il y aurait une confusion des parents entre le temps extra scolaire et les activités du péri scolaires mises en place avec la récente réforme. Le péri-scolaire prévu le lundi, mardi, jeudi et vendredi de 15h00 à 16h30 est entièrement gratuit, pour cette année de lancement, les mairies reçoivent une dotation de 90€ par enfant. En ce qui concerne l'extra-scolaire notamment la garde des enfants le matin avant l'école et l'après midi à la fin de l'école le service qui assuré par des associations a toujours été payant et continuera de l'être.
La directrice générale de la ville de Cayenne Aurore Francius-Smith a apporté ces précisions en télévision et a affirmé qu'une fois les derniers ajustements effectués la ville de Cayenne serait complètement opérationnelle dans ses différents établissements scolaires.

Reportage Alexandra Silbert et Elise Ramirez