Salle comble pour la 7ème édition des Lindor

musique
Gaston Lindor et Karim Weimert
L'hommage de Karim Weimert à Gaston Lindor ©guyane 1ère
Artistes confirmés comme Warren ou Fanny J ou révélation comme Jahyanai King tous ont été récompensés pour leurs oeuvres musicales en présence de Gaston Lindor. Le vieil artiste aveugle qui a donné son nom à cette cérémonie, très heureux d'être en Guyane a eu droit à un émouvant hommage. 
Très attendue par les artistes du monde musical et très soutenue par le public qui s'était déplacé en masse, la cérémonie des Lindor 2013 a obtenu un beau succès. Durant 4h de show entre hommages et remises de prix, le public a eu droit dans la salle comme à la télévision et à la radio à un spectacle musical qui révélait tout l'éclectisme des artistes guyanais. Entre la musique traditionnelle, la variété, la biguine, le compas, le zouk, le reggae, la dance hall, la musique urbaine ce sont toutes les composantes de la société guyanaise qui ont été ainsi mises en valeur.


Entre valeurs sûres et révélations

Jahyanai King
Jahyanai King
Avec ses 7 nominations, on attendait un flot de Lindor pour Warren, l'enfant chéri de Saint-Laurent, le maître du zouk guyanais.  Au final il remporte les Lindor du meilleur album zouk-compas et auteur de l'année. Son amie Fanny J s'illustre elle aussi, une fois de plus avec les Lindor du single zouk compas "je t'aime encore" et d'interprète féminine de l'année. Deux artistes qui confirment leur valeur artistique auprès de leur public.
A l'applaudimètre, le très jeune Jahyanai King s'adjuge tous les suffrages. Récompensé aussi par deux Lindor, meilleur interprète masculin et chanson de l'année Air Caraïbes, il n'a pas boudé son plaisir et s'est montré heureux et fier de ses deux trophées. Même ressenti pour le groupe de l'ouest, Senuka qui obtient le prix du public révélation de l'année et celui du groupe de l'année après avoir essaimé sur toutes les radios de Guyane en tête des hits parades.


Des hommages émouvants 

La soirée a démarré avec un hommage à Gaston Lindor, 3 de ses oeuvres interprétées par l'orchestre Dream Team de Gilles Gibus avec Karim Weimert au saxophone. Une interprétation fidèle et d'excellente qualité. Un moment d'échange intense qui a ému aux larmes Gaston Lindor âgé de 84 ans, de santé fragile mais qui avait tenu à participer à cette cérémonie. Une surprise également, l'hommage rendu à Edith Lefel, disparue en 2003 avec trois de ses titres repris magnifiquement par Régine Lapassion, Muriel Flériag et Dominique Zorobabel. Un trio de chanteurs à voix qui a conquis l'assistance. Tina Ly a également salué l'immense auteur compositeur interprète Yvan Rollus qui ne pouvait être présent, en chantant son fameux succès " Pour toi". Les filles d'Amazones Tambou ont évoqué avec coeur et maestria le souvenir du tambouyen doko, Daniel Darnal.

Les lauréats