publicité

Corinne Buzaré : "Contente de remettre le flambeau"

Une année de règne cela est vite passée, Corinne Buzaré Miss Guyane 2012/2013 avoue qu'elle n'a pas vu le temps passer mais elle déclare être "contente de remettre le flambeau".

© Comité Miss Guyane
© Comité Miss Guyane
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
Corinne, toute nouvelle assistante sociale est une jeune femme fort occupée. Toute l'année elle a du jongler entre des journées professionnelles chargées et les multiples obligations de Miss Guyane qui l'ont amenées à sillonner les routes de Guyane. Une expérience unique qu'elle a vécu pleinement.

 

Corinne comment vivez-vous cette fin de règne?

L'année a défilé très vite. Je suis partagée entre la joie et la tristesse. Mais j'ai vécue une vraie expérience humaine et je suis contente de remettre le flambeau. J'éprouve du regret car j'ai vécu des moments féeriques et en même temps je suis soulagée. Je suis certaine d'avoir accompli mon devoir avec les moyens que j'avais à ma disposition. Etre miss Guyane cela reste une responsabilité avec des obligations. Mais de toutes les façons miss un jour, miss toujours.


Avez-vous été invitée aux réunions préparatoires de cette année?

J'ai suivi quelques répétitions. Je me suis revue candidate l'année dernière, il y avait une bonne cohésion de groupe, de l'entraide. C'est un bon point que de travailler dans la bonne humeur. J'ai aussi reconnu des situations de stress.
Cette année le choix est très diversifié et les candidates ont des têtes bien pleines. A elles de tout donner.

Etes vous toujours en contact avec les candidates de l'année dernière?

Oui nous sommes en contact par sms notamment. Un mois de préparation cela crée du lien.

Vous menez une vie trépidante, jeune assistante sociale à Saint-Laurent et Kourou quel regard portez vous sur le social en Guyane?

En Guyane la demande est très importante. Il y a certes de la bonne volonté mais le manque de moyens financiers et humains se fait sentir. Il y a aussi beaucoup de contradictions dans le système. J'ai à l'esprit un exemple qui m'a marqué :  celui d'une femme bushinengué en situation irrégulière. Elle n'arrive pas à obtenir un titre de séjour alors que dans le même temps la justice la reconnue tutrice légale de son petit-fils français (la maman est décédée).

© DR
Aujourd'hui vous êtes aussi animatrice télé dans l'émission Cash, qu'est qui a motivé ce choix?

La proposition m'a été faite de façon inattendue et cela m'a attiré. Heureusement mon employeur a accepté de me libérer le temps qu'il faut pour les enregistrements.
Je vis cette co-animation comme une nouvelle expérience. Cela reste dans ce que j'aime : aller à la rencontre des gens et c'est aussi une continuité de l'aventure Miss Guyane. De toutes les façons concernant mon avenir, je reste ouverte aux opportunités, aux expériences, je suis jeune rien n'est fixé dans le marbre.

Sans nul doute cette ancienne cycliste gère sa vie avec intelligence. A coup d'accélérations et de temporisations le but étant de ne pas s'ennuyer.
Corinne Buzaré, miss toujours, n'a pas fini de se surprendre et d'étonner les autres.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play