Université : Elie Stéphenson "nous ne sommes pas des pions"

social
Elie Stéphenson
©guyane 1ère
L'écrivain et docteur Es Sciences Économiques Elie Stéphenson affirme son positionnement dans le conflit universitaire.Dans une lettre ouverte au président de la République il lui demande de mettre fin à un mariage catastrophique et réclame une université guyanaise de plein exercice
L'intellectuel guyanais démarre son interview en affirmant "nous ne sommes pas des pions! Face aux courriers de Raphaël Confiant et de Jean Bernabé ",il fallait réagir et affirmer notre position .. nous sommes majeurs, responsables et nous devons définir nous mêmes nos objectifs, nos lignes et notre avenir". Le ton est donné, Elie Stéphenson ne cessera de rappeler tout au long de cet entretien qu'il est temps de mettre fin à une situation inique qui perdure depuis trop longtemps et d'accéder enfin à une université de plein exercice.

L'interview d'Elie Stéphenson réalisée par Catherine Boutet