Kourou : la vidéosurveillance pour lutter contre l'insécurité

politique
videosurveillance à Kourou
La plupart des Kourouciens l’affirment : ils ne se sentent pas en sécurité dans la ville spatiale. Une réunion s’est donc tenue hier entre tous les acteurs de la ZSP afin de proposer des solutions pour réduire la délinquance.
Mardi  le préfet, le maire et le commandant de la gendarmerie ont paraphé un contrat mettant à disposition de la vile de Kourou un intervenant social pour venir en aide aux victimes des violences. Une disposition jugée insuffisante pour les habitants de cette Zone de Sécurité Prioritaire.

Un dispositif de vidéosurveillance sera ajouté.

Le préfet Eric Spitz dit vouloir agrandir le rayon d’action des services de l’ordre avec l’installation d’un système de vidéosurveillance. Il espère également faire baisser le sentiment d’insécurité des habitants de la ville en développant le contact humain. C’est dans cette optique qu’il est allé à la rencontre  des commerçants de la ville qui ne cachent pas leurs inquiétudes.

« On vit dans la crainte »

Un commerçant interviewé et agressé plusieurs fois déclare « on vit dans la crainte » tellement l’insécurité est omniprésente à Kourou. Il souligne également que les délinquants continueront leurs méfaits tant qu’il n’y aura pas une véritable collaboration entre les forces de l’ordre et les habitants de la ville.  

Reportage : Jean Gilles Assard et Soizic Lardeux. 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live