Une mine d'or fermée pour cause d'insécurité

orpaillage
mine d'or Yaou Auplata vue aérienne
©guyane 1ère
A Maripasoula, la société minière Auplata a suspendu la production sur son site de Yaou depuis le 4 novembre. Auplata a décidé de fermer provisoirement son site suite à deux braquages commis en septembre et octobre.

Le 26 octobre, trois hommes font irruption sur la mine d’or de Yaou, à 25 minutes de voiture 4x4 du bourg de Maripasoula. Les braqueurs sont notamment équipés d’une arme automatique, visiblement  une arme de guerre. Ils frappent violemment un géologue, puis repartent sur un quad volé sur le site et deux kilos d’or. Depuis ce braquage, la vingtaine de salariés de la mine a cessé le travail. Ils réclament de la direction des mesures de sécurité.

En attendant une solution les employés restent chez eux

Il faut savoir que le site avait déjà été braqué le 10 septembre ce qui avait déjà provoqué un traumatisme chez les employés. Le 4 novembre, Auplata décide d’interrompre la production : « Nous cherchons des solutions pour renforcer la sécurité, mais la législation ne nous permet pas d’équiper nos vigiles avec des armes automatiques »,  précise la direction. La production sur le site pourrait aussi être réorganisé « mais nous n’envisageons pas de fermer le site définitivement » indique Didier Tamagno, le directeur d’Auplata en Guyane. En attendant, les salariés sont retournés chez eux, et ils continuent à être payés, selon la société.

Premier producteur d’or en Guyane, Auplata a produit 255 kilos d’or au premier semestre 2013, pour un chiffre d’affaires de près de 9 millions et demi d’euros. La société exploite trois sites : Yaou et Dorlin à Maripasoula, et Dieu Merci à Saint Elie.

La mine d'or de Yaou
La mine de Yaou se situe 12 km au Nord-Est de la ville de Maripasoula et 230 km au Sud-Ouest de Cayenne, en Guyane Française.
Auplata est détenteur, depuis le 11 novembre 2009, d’un Permis d’Exploitation (PEX) d’une superficie de 52 km² et d’une Autorisation d’Exploitation (AEX), renouvelée le 26 octobre 2009.

Sources Auplata